Tags Oukacha

Tag: Oukacha

Soulaimane Raissouni et Omar Radi entameront...

Les deux journalistes marocains feront une grève de la faim «symbolique», afin de protester contre leur détention «arbitraire».

Omar Radi poursuivi pour viol et...

En plus des suspicions de «financements étrangers», le journaliste est désormais poursuivi pour viol.

Vidéo. Graciés par le roi, des...

5.654 détenus ont bénéficié dimanche d'une grâce exceptionnelle accordée par le roi Mohammed VI pour éviter la propagation du coronavirus dans les prisons. A Aïn Sebaâ, la caméra d'H24info a pu filmer la sortie au compte-goutte et sous haute escorte de prisonniers de la prison d'Oukacha. Regardez. 

Casablanca: « 7liwa » enflamme la prison d’Oukacha

Le rappeur Ihab Ikbal, connu sous le nom de « 7liwa », a donné un concert à la prison d’Oukacha dans la ville de Casablanca.

Nabil Ahamjik transféré à la prison...

Le détenu du Hirak du Rif, Mohamed Ahamjik sera transporté de la prison de Ras-Elma de Fès à la prison d'Oukacha à Casablanca. 

Nasser Zefzafi transféré à l’hôpital après...

Le leader du Hirak d'Al Hoceima, Nasser Zefzafi, a été transféré samedi à l'hôpital après s'être auto-mutilé, assure l'Administration pénitentiaire.

La DGAPR dément les allégations sur...

L'administration de la prison locale Ain Sebaâ 1 a démenti les allégations publiées par des sites électroniques selon lesquelles le détenu (R.A), incarcéré dans le cadre des événements d'Al Hoceima, serait entré en grève de la faim.

Un chauffe-eau explose à Oukacha, deux...

Deux ouvriers d'une société de maintenance ont été légèrement blessés dans l'explosion d'un chauffe-eau au sein de la prison locale de Ain Sebaâ 1, a indiqué l'administration de cet établissement pénitentiaire.

Casablanca: un détenu se suicide à...

L'Administration de la prison locale de Ain Sebaâ 1 a annoncé qu'un détenu s'est suicidé, mardi à la polyclinique de l'établissement pénitentiaire à l'aide d'un morceau de drap.

Oukacha: 36 femmes arrêtées en 3...

Depuis que les paniers de provision sont interdits dans les établissement pénitenciers, certaines femmes essayent d'introduire de la drogue en prison en en dissimulant dans... leur organes génitaux. En trois mois seulement, 36 femmes ont été arrêtées pour ce délit à la prison de Oukacha. Le nombre de femmes arrêtées pour avoir dissimulé de la drogue dans leurs organes génitaux est en effet passé de 6 cas enregistrés en juillet à 15 cas en septembre. Ce qui a poussé les gardes de prison à augmenter leur vigilance. Selon le quotidien Assabah, les 36 femmes arrêtées entre juillet et septembre essayaient d'introduire différentes drogues, que ce soient chira, de la cocaine ou des psychotropes. Elles ont été transférées à la police judiciaire avant d'être placées en détention à la prison de Oukacha. Passant ainsi de simples visiteuses à des prisonnières. Selon la même source, l'une des mises en cause est la maman d'un prisonnier qui a affirmé vivre du trafic de drogue de son fils en prison. Une autre est la sœur d'un prisonnier qui est allée jusqu'à mettre une grande quantité de chira dans un préservatif et l'introduire dans son organe génital afin de passer inaperçue. Ces femmes risquent des sanctions très sévères puisqu'elles sont jugées pour possession de drogues mais également pour avoir essayé d'en transmettre aux prisonniers. Quant à la légalité de la fouille des parties intimes, le directeur de la prison de Oukacha, précise qu'elle est tout à fait légale et conforme aux lois qui régissent les prisons du maroc. Il précise que ces femmes sont contrôlées par des employées de prison du même sexe, suivant une procédure qui préserve leur dignité et dans un endroit réservé et loin des regards.

Casablanca
couvert
11.5 ° C
13.9 °
9 °
93 %
3.1kmh
90 %
mar
15 °
mer
17 °
jeu
18 °
ven
18 °
sam
17 °
502,610FansJ'aime
0SuiveursSuivre
126,000AbonnésS'abonner