Vidéo. Vahid et ses joueurs déçus, promettent de corriger le tir face au Burundi

Le Maroc a démarré les qualifications pour la CAN 2021 par un nul décevant, sur ses terres contre une équipe de Mauritanie solide défensivement. Vahid Halilhodzic et ses hommes sont déçus, mais déterminés à redresser la barre contre le Burundi.

Le sélectionneur national, Vahid Halihodzic, n’a pas caché sa déception après le nul décevant concédé à Rabat vendredi soir contre la Mauritanie (0-0). « Les joueurs ont fait ce qu’il faut. Nous avons tout fait sauf marquer. il y’avait une énorme pression sur les joueurs, mais on a imposé notre style. La chance n’était pas malheureusement de notre côté. Nous sommes choqués, mais on doit se réveiller maintenant ».

Cependant, le technicien bosniaque n’a pas manqué d’admettre que les Lions de l’Atlas ont manqué d’efficacité et de réalisme devant le but, mais il reste tout de même fière de ses poulains. « Nous avons eu près de 20 occasions pour marquer. Si j’avais un joueur comme Messi, je l’aurais convoqué sur le champ. Je suis fier des joueurs, ils ont fait ce qu’il fallait faire et livré un combat acharné pour arracher la victoire, mais nous avons malheureusement manqué d’efficacité devant les cages. »

L’équipe nationale marocaine sera devant un autre dilemme mardi prochain. Les Lions de l’Atlas joueront la deuxième journée de ces qualifications devant le Burundi et sur ses terres. Une rencontre qui sera très difficile selon Vahid, qui reste optimiste et déterminé à revenir avec les trois points.

 

Lire aussi: Vidéo. Qualifications de la CAN 2021: Un nul décevant du Maroc contre la Mauritanie

 

Les joueurs de l’équipe nationale, quand à eux, étaient très déçus également à l’issue de la rencontre contre les Mourabitounes. Le milieu de terrain marocain de Getafe, Fayçal Fajr, estime que le Maroc méritait la victoire puisqu’il a dominé tout le match.

Fajr espère que la barre sera redressé lors de la prochaine rencontre pour bien démarrer ces qualifications. De leur côté, Yunis Abdelhamid et Salim Amelah, ont nourrit des regrets sur les innombrables occasions ratées lors de ce match important. Selon eux, cette page doit être tournée et les joueurs doivent se focaliser sur le prochain rendez-vous avec aucun droit à l’erreur.

Avec ce score, l’équipe nationale marocaine et son homologue mauritanienne, partagent la deuxième place du groupe E, le Burundi dernier, tandis que la République centrafricaine est en tête. Tout reste à corriger mardi prochain.