Vidéo. Le Krav Maga, la "self defense" des femmes

495

Nous avons visité un club de Krav Maga casablancais pour en savoir plus sur cette discipline qui attire de plus en plus de femmes. Reportage.

Le Krav Maga reprend plusieurs disciplines notamment le Ju-Jitsu, la Boxe, le Judo. Cette méthode qui date de la seconde guerre mondiale, était enseignée à toutes les forces de sécurité d’Israel. Et c’est dans les années 80 qu’elle arrive en Europe et en France et est adoptée par les forces de l’ordre et les militaires. Puisque contrairement aux autres arts martiaux, le Krav Maga permettait d’acquérir des notions et d’être opérationnel le plus vite possible.
Zyade, responsable pédagogique de la fédération française de Krav Maga et défense système  a décidé d’ouvrir un club de Krav Maga au Maroc il y a quelques mois après avoir remarqué l’intérêt croissant pour cette discipline. «J’organisais plusieurs stages au Maroc et les participants m’ont incité à et m’y installer définitivement et ouvrir un club… Il y avait une réelle demande», explique-t-il.
Une demande particulièrement féminine puisqu’une grande partie des pratiquants sont des femmes. Face à l’insécurité grandissante, elles ont décidé de «répliquer » en « se protégeant ». «Grâce au Krav Maga, on apprend à se défendre dans des situations d’agressions réelles … Depuis que je pratique ce sport, j’ai encore plus confiance en moi», raconte Ghizlane, une des fidèles de cette discipline.
Bien que le Krav Maga apprend des techniques de combat et de défense rapprochée, cette discipline se base principalement sur le pragmatisme. «Un pratiquant de Krav Maga doit avant tout se baser sur la logique, avant de passer au physique. Il évitera de se retrouver dans une situation dangereuse, par exemple s’il aperçoit des individus douteux, il devrait s’en éloigner et les éviter, le combat ne vient que dans le cas où ceci est inévitable», précise Zyade.