H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Foudroyé au moment de conclure le relais 4x100m, le Jamaïcain n’a pas franchi la ligne de son ultime course. Un dénouement cruel.

    La Grande-Bretagne championne du monde du relais 4x100m, à Londres, devant son public et pourtant, tout le public n’a d’yeux que pour un homme à terre. Une légende foudroyée pour l’ultime course de sa carrière. Usain Bolt. Tous les amoureux d’athlétisme espéraient voir le Jamaïcain finir sa carrière sur une note dorée, glorieuse. Au lieu de cela, c’est porté par ses coéquipiers que Bolt a quitté la piste. Sans son show habituel. Une fin d’autant plus terrible qu’il y a une semaine, l’octuple champion olympique avait déjà laissé échapper son trône sur 100m, battu par l’Américain Justin Gatlin. Le happy-end espéré aura tourné à la Berezina, entretenant l’idée que ces Championnats du monde étaient ceux de trop pour le Jamaïcain qui n’avait plus les jambes pour réaliser un nouvel exploit.

    Cette image, ô combien triste, de son visage déformé par la douleur alors qu’il venait de s’emparer du bâton restera celle de ces Mondiaux. La polémique, elle, devrait enfler dans les prochains jours. En effet, programmée à 22h50, la finale du 4x100m est finalement partie une dizaine de minutes plus tard. Un retard coupable selon Yohan Blake qui confiait son sentiment au micro de France Télévision : «Nous avons trop patienté dans la salle d’attente. Une quarantaine de minutes, c’était trop et sans doute les muscles d’Usain étaient trop froids.» Un début d’explication repris par un certain… Gatlin qui, médaillé d’argent avec les Etats-Unis, rejoignait la critique émise par son collègue jamaïcain. Alors l’organisation britannique est-elle responsable de cette douche glacée qui a noyé l’enthousiasme du stade olympique sur les coups de 23h02 ?

    https://www.youtube.com/watch?v=ZjuWPBtU6ps

     

    Impossible à dire, évidemment. Toujours est-il que le constat, lui, est amer. Bolt quitte les pistes sur un double échec particulièrement douloureux. Il laisse Allyson Felix seule avec 15 médailles mondiales, lui qui avait l’opportunité d’égaler ce total lors de ce relais 4x100m. Mieux, il aurait pu porter son total de titres mondiaux à 13 ce samedi soir. Un chiffre irréel. Sauf que sa sortie demeurera ratée. Insuffisant pour écorner véritablement sa légende. Mais les regrets, au final, de ne pas l’avoir vu tirer sa révérence à Rio resteront. Le titre du relais, lui, est donc revenu aux Britanniques en 37’’47, juste devant les Américains du tandem Gatlin-Christian Coleman en 37’’52. Enorme surprise, le Japon s’invite sur le podium (38’’04) alors que les Français, eux, échouent à la cinquième place en raison d’un passage de relais déficient entre Jimmy Vicaut et Mickaël-Méba Zézé. Dommage, l’opportunité était belle de briller. Même si tout le monde ne retiendra que ce claquage de Bolt, sans aucun doute.

    Share.

    Comments are closed.