Vidéo. Championnat du monde de surf: Ramzi Boukhiam remporte l’étape de Hang Loose au Brésil

Le champion marocain de surf, Ramzi Boukhiam a remporté, dimanche, le tournoi de Hang Loose, étape du championnat du monde disputée quatre jours durant sur la plage de Cacimba do Padre, située sur l’île brésilienne de Fernando de Noronha (État de Pernambuco/nord-est).

Vainqueur notamment du numéro 10 du classement mondial des séries de qualifications (QS 5000), le jeune Brésilien Weslley Danta, arrivé deuxième avec 11,23 points, Boukhiam est devenu le cinquième surfeur étranger à gagner sur l’archipel de Pernambuco en 15 ans, grâce à un total de 14,40 points.

Il a également pu écarter le tenant du titre, le brésilien Jadson André, qui a dû partager la troisième place avec son compatriote Wiggolly Dantas, numéro 1 mondial.

A la faveur de cet exploit, doté de 15.000 dollars, le représentant du Maroc lors des prochains Jeux olympiques de Rio 2020 est passé de 163è à la deuxième place au classement mondial avec 5.375 points.

Le Marocain a été constant tout au long de la semaine et a été en parfaite synchronisation avec les vagues, notamment le jour de la finale.

Dans une déclaration au site web de la Ligue mondiale de surf, Boukhiam s’est dit très heureux d’avoir remporté ce sacre. « J’ai raté un événement à la maison et je voulais juste venir au Brésil et bien surfer. Jadson (André) et Weslley (Dantas) sont très bons et j’avais peur de cela, mais j’ai fait mon travail et je suis très content, beaucoup », a-t-il dit.

« J’ai juste essayé de me concentrer sur moi-même et de surfer sur mes points forts et d’utiliser des virages puissants, tout en attrapant les meilleures vagues et en profitant de chaque opportunité », a-t-il expliqué.

Le Marocain avait déjà réalisé un bon résultat au Brésil, dans l’épreuve qui a défini le champion du monde 2013 Pro Junior de la « World Surf League » à Praia da Joaquina, à Florianópolis (SC). Mais la finale avait été remportée par le phénomène Gabriel Medina, qui a remporté son premier titre mondial cette année-là avant de devenir le premier Brésilien champion du monde de la Ligue internationale.

Âgé de 26 ans, ce natif d’Agadir a marqué l’histoire en devenant le premier sportif marocain et arabe à décrocher un ticket pour les JO de Tokyo prévus du 26 juillet au 9 août prochains, après avoir occupé la première place du cinquième tour avec 14,50 points à la compétition qualificative pour les JO de Tokyo qui s’est tenue sur la plage de Miyazaki au Japon du 7 au 15 septembre dernier.

L’une des réalisations les plus marquantes de Ramzi Boukhiam est le titre de Championnat d’Europe des cadets en 2012 et de vice-champion du monde dans la même catégorie en 2013.

La dernière victoire du Marocain sur le circuit mondial de la World Surf League avait eu lieu en 2018, au QS 1500 à Lacanau, en France. L’année dernière, il était décidé de remporter le titre au QS 3000 à Santa Cruz, au Portugal, mais a perdu la finale face au champion portugais, Frederico Morais.