Trans Atlas Marathon (étape 2): le Marocain Abdelaziz Baghazza dicte sa volonté

109

Le coup d’envoi de la 5e édition du Trans Atlas Marathon (TAM) a été donné ce lundi 15 mai dans le Haut-Atlas(région d’Azilal). Organisée par l’ancienne vedette du Marathon des sables Mohamad Ahansal, cette course pédestre réunit cette année 40 coureurs, dont  2 femmes. Le Maroc y est représenté par 17 concurrents, soit près de la moitié des participants.

Abdelaziz Baghazza, tenant du titre et natif de la région, aborde cette édition en tant que porte-drapeau du régiment marocain. Un statut qu’il entend assumer pleinement, comme il l’a démontré dès l’entame de la course. En effet, après s’être imposé lundi à l’occasion de la première étape (44 km), Baghazza a récidivé mardi en remportant avec panache la deuxième étape, dont le parcours, 53 km,formait une boucle autour de la localité d’Agouti, dans la magnifique vallée d’Ait Bouguemez.

Le Marocain (4e au dernier Marathon des sables) a franchi la ligne d’arrivée de cette étape au bout de 6h46’28 », loin devant ses poursuivants immédiats :Jamal Ait Ifraden (8h03’07 »), et Ali Naciri en 8h11’20 ». La troisième étape, longue de 53,3 km, sera disputée ce mercredi.

Le Trans Atlas Marathon est une compétition d’une grande difficulté : ce sont au total 280 km répartis en 6 étapes. Les participants sont divisés en deux catégories : les professionnels et les randonneurs appelés challengers. C’est une course mêlant sport et découverte, la région d’Azilal étant connue pour son attachement aux us et coutumes ancestraux.

Pour rappel, 11 pays y sont représentés cette année ;ce qui constitue un record pour cette course née il y a à peine 5 ans et qui aspire à devenir l’une des compétitions sportives les plus en vue du pays.