Le parquet de Madrid poursuit Cristiano Ronaldo pour fraude fiscale

Champion d’Europe en titre, en club comme en sélection, et sportif le mieux payé de l’année 2016 selon le magazine Forbes, le Portugais Cristiano Ronaldo a été visé ce mardi par une plainte du parquet de Madrid, pour une fraude fiscale présumée d’environ 14,7 millions d’euros.

A l’instar de son meilleur ennemi Lionel Messi, condamné pour fraude fiscale fin mai, Cristiano Ronaldo est lui aussi en proie à des démêlés avec la justice espagnole. L’attaquant portugais est visé par une plainte du parquet de Madrid pour une fraude fiscale présumée à hauteur de 14,7 millions d’euros par le biais de sociétés domiciliées aux Îles Vierges britanniques et en Irlande, a annoncé ce mardi la justice espagnole. La star du Real Madrid, quadruple Ballon d’Or, «a profité d’une structure créée en 2010 pour dissimuler au fisc les revenus générés en Espagne par les droits à l’image, ce qui suppose un non-respect volontaire et conscient de ses obligations fiscales en Espagne», écrit le parquet dans un communiqué.

Des suspicions qui remontent à la surface

Cette nouvelle affaire n’arrange pas les affaires de la star portugaise. Ce n’est pas la première fois que ce dernier se trouve dans le viseur de la justice pour des faits similaires.  Pour rappel en décembre dernier, l’enquête baptisée Football Leaks, affirmait déjà que le numéro 7 du Real Madrid avait eu recours à un système de dissimulation fiscale et de blanchiment. Pourtant le scénario semblait tourner en sa faveur, en février dernier. Antonio Palma, directeur de la banque suisse Mirabaud démentait les accusations concernant le Portugais, au cours d’une interview accordée au quotidien le Temps. «Les avoirs de Cristiano Ronaldo sont déclarés», clamait-il. Á noter que le joueur ne s’est quant à lui jamais exprimé sur le sujet à ce jour.

Des années de prison en conséquence ?

Si les faits qu’ils lui sont reprochés sont avérés, il risque gros. José Maria Molinedo, secrétaire général de Gesta (syndicat des techniciens du fisc), se montrait catégorique à ce sujet. «Cristiano Ronaldo peut être condamné à six ans de prison. Les informations à son sujet laissent entendre qu’il a pu détourner plus de 160 M€. Nous serions face à un délit fiscal aggravé. Cela suppose que la peine de prison minimum soit de deux ans pour chaque année de fraude. Si l’enquête est ouverte pour trois années fiscales, alors il risque au moins 6 ans de prison», expliquait-il sur les ondes de la radio catalane Rac 1, lors des premières révélations de Football Leaks. Si le montant indiqué est de l’ordre de 14, 7 millions d’euros désormais, le risque d’être condamné à de la prison n’est pas pour autant dissipé.