Mondial 2026: "L'argent a pris beaucoup de poids", selon le président de la Fédération française

1501

« L’argent a quand même pris beaucoup de poids » et le Maroc avait un « monstre » en face de lui, a estimé jeudi le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët, au sujet de l’attribution du Mondial 2026 au trio Etats-Unis/Canada/Mexique.
« L’Afrique devra à nouveau avoir une Coupe du monde. Une seule fois en cent ans, ce n’est pas beaucoup », a insisté le patron de la FFF qui avait soutenu la candidature du Maroc pour « des raisons amicales » car « il y a un million de Marocains en France » et que « l’Afrique a beaucoup apporté au football français ».
« Quand on voit le petit Maroc face au monstre des trois pays réunis, ce n’est pas la même compétition. On n’est pas tout à fait dans les mêmes réalités. Sur le plan de la réalité économique et des recettes, il n’y avait pas photo. La victoire était quasiment assurée avant le match », a reconnu le responsable français.
Le trio Etats-Unis/Canada/Mexique a été désigné mercredi pour organiser en 2026 la première Coupe du monde à 48 équipes, aux dépens du Maroc, à l’issue du vote des 203 membres de la Fifa, réunie en Congrès à Moscou.