Le Raja décide de ne pas se présenter à la rencontre contre le DHJ

3445

Après une réunion tendue dans les locaux de l’Oasis à Casablanca le lundi 7 janvier, le bureau exécutif du Raja de Casablanca a annoncé «l’impossibilité de la tenue de la rencontre contre le DHJ à la date du 7 janvier».

La controverse autour de la programmation des matchs de la Botola Pro atteint son paroxysme. Le Raja de Casablanca, engagé dans 3 compétitions cette saison, en a fait les frais. Après plusieurs correspondances avec les instances du football national, avec pour but le report d’un match de la Botola l’opposant au Difaa Hassani d’El Jadida, enchevêtré entre deux rencontres internationales, le bureau exécutif s’est réuni au soir du 6 janvier afin de décider de la direction à prendre.

Quelques heures de discussions à huis clos, les dirigeants du club vert ont annoncé que la «tenue de la rencontre était impossible», et qu’ils n’y participeront pas. Une décision prise «en application des dispositions des articles 16 et 21 du règlement  des compétitions de la Fédération royale marocaine de football, qui reconnaît la Coupe Mohammed VI pour les clubs de arabes champion en tant que compétition officielle», selon un communiqué publié à l’issue de la réunion.

Selon le document, le règlement en question «oblige la ligue à respecter l’intégralité de la période de 3 jours entre un match international et une rencontre locale. Le club rappelle par ailleurs qu’il a envoyé «des correspondances à la ligue, datées au 21 décembre 2019, 26 décembre 2019 et 4 janvier 2020 afin d’exiger le report de la rencontre programmée le 7 janvier 2020», et qu’il a reçu, le 6 janvier «soit 24 heures avant la date de la rencontre, deux décisions contradictoires de la ligue professionnelle, la première a reporté le match au 7 février 2020 et la seconde, qui indique  la date du 7 janvier 2020». Et de conclure : «Au vu de ces contradictions et du retard de la décision, le Raja de Casablanca annonce l’impossibilité de la tenue du match contre le DHJ le 7 janvier 2020».

Le communiqué n’oublie pas de noter que les forces vives du club, à savoir les joueurs, les staffs technique et médical, et le personnel administratif, sont «actuellement en Algérie pour préparer la rencontre cruciale comptant pour la Ligue des champions de la CAF le 10 janvier 2020 dans la ville algérienne de Tizi Ouzou, soit 5 jours après le match aller des quarts de finales de la Coupe Mohammed VI contre le Mouloudia d’Alger à Blida».