Le cycliste Chokri démissionne de l’Israel Cycling Academy (ICA) et rejoint l’AC Bisontine

1107

Après avoir décidé de rejoindre l’équipe espoir de l’Israel Cycling Academy (ICA) (Israel start up nation), le cycliste marocain El Mehdi Chokri, 23 ans, a revu après coup son choix préférant rejoindre  l’AC Bisontine, en première division française.

 

Le cycliste marocain El Mehdi Chokri, 23 ans, qui a rejoint il y a quelques jours l’Israel Cycling Academy (ICA), la seule équipe cycliste professionnelle de l’Etat hébreu, a fini par démissionner.

A 23 ans, le champion du contre la montre du  Maroc a opté pour l’AC Bisontine, en première division française.

Vainqueur de l’étape Guercif-Fès (181 Km) du Tour du Maroc cette saison (10/04/19) –première victoire marocaine au Tour international cycliste du Maroc–, il avait aussi terminé 2e du GP Industrie Del Marmo derrière l’Autrichien Patrick Gamper (Bora Hansgrohe).

Professionnel dans le team Dimension Data Qhubeka, il avait rejoint Israel Cycling Academy, la réserve du team WolrdTour Israël Start Up Nation en ce début d’année 2020.

Mais, sous la pression des réseaux sociaux et de la fédération pour des raisons familiales, le jeune Marocain a préféré démissionner et  s’établir à Besançon avec l’AC Bisontine.

Démission après coup

A rappeler que Chokri avait justifié sa décision de rejoindre l’équipe israélienne par le peu d’intérêt et de soutien qu’il a eu de la part de la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC).

Il avait déclaré qu’il a rejoint «l’ICA pour réaliser mon plus grand rêve: participer au Racing in the world tour et au Tour de France! », selon un communiqué de presse de l’équipe israélienne.

Il était le premier arabe et musulman à porter un maillot israélien dans l’histoire de la participation des équipes aux compétitions internationales de vélo, rappelant qu’il détient le titre de champion marocain en plus d’être l’un des candidats à remporter le prix du meilleur pilote africain l’année dernière.