La «Sport Management School Paris» ouvre ses portes à Rabat

278

Après Lausanne et Barcelone, l’école Sport Management School Paris ouvre sa première antenne africaine à Rabat, à travers le lancement de son Master exécutif en management du sport, et ce dès la rentrée 2019/2020.

C’est au sein du Campus Planeta Formation et Universités situé à Rabat, que l’école dispensera son programme exécutif, en faveur des professionnels du sport, afin de leur permettre de mieux appréhender les enjeux de ce secteur en forte croissance.

Au Maroc, le secteur sportif est en pleine restructuration et en quête de professionnalisation, dans toutes les disciplines.

Ce processus de mise à niveau du sport marocain en général et du football en particulier a bel et bien commencé par la mise en place d’installations sportives de haut niveau, l’organisation de plusieurs manifestations continentales et internationales, mais reste tributaire de la disponibilité de cadres spécialisés en gestion de la chose sportive.

Au cours des 20 dernières années, l’économie du sport dans le monde a connu un développement impressionnant avec un taux de croissance annuel plus de 2 fois supérieur à celui du PIB mondial.

 

Lire aussi : L’ex-footballeur anglais Gascoigne acquitté d’agression sexuelle

 

Renforcé par des Funs passionnés, influencé par l’intérêt des médias et boosté par le pouvoir d’achat du grand public consommateur, le sport s’est érigé en une véritable économie, dont le marché global est estimé à plus de 800 milliards d’euros.

Dans ce contexte, la Sport Management School organise la conférence de lancement du Master Exécutif en Management du Sport. Cette conférence sera l’occasion de mettre la lumière sur les problématiques liées au business sportif dans le monde, et au Maroc en particulier, mais aussi d’appréhender les liens entre la performance sportive et la gestion économique du sport, les enjeux et perspectives pour le sport au Maroc, son rôle dans l’employabilité des jeunes, les impératifs de la formation pour réussir la professionnalisation, les nouveaux métiers du sports, etc.