Jeux africains: le Maroc 14è en athlétisme, un responsable de la fédé juge le bilan « positif »

126

Les athlètes marocains ont raté l’occasion d’engranger des médailles d’or terminant à la 14è place lors des épreuves d’athlétisme des 12èmes Jeux africains (JAR) qui se sont déroulées, du 26 au 30 août, au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.

Les 49 athlètes (32 hommes et 17 dames) ont raté le coche se contentant de six médailles d’argent et de cinq de bronze au terme des cinq jours de compétition.

Le premier à défendre les couleurs nationales était le vice-champion du monde en 2017 à Londres, Soufiane El Bakkali, qui a terminé la course du 3.000m haies à la troisième position décrochant la médaille de bronze à la faveur d’un chrono de 8min19min45/100.

Le vice-champion avait remporté, deux jours plus tôt, l’épreuve du 3.000m haies lors du meeting de la Ligue de diamant de Paris, malgré une blessure qu’il a contractée au cours de la course.

S’exprimant au terme de sa course aux 12è JAR, le Marocain s’est dit satisfait de terminer troisième, notamment en présence des meilleurs athlètes, dont un champion olympique et l’auteur de la deuxième meilleure performance de l’année, précisant que la blessure qu’il a subie au meeting de Paris avait impacté sa performance.

Lire aussi: Jeux Africains: le fiasco du Maroc en athlétisme le fait chuter à la 5e place

« j’ai insisté pour participer aux Jeux africains pour représenter le pays », a souligné le champion marocain qui a dédié cette médaille à tous les Marocains.

Son compatriote, Oussama Nabil n’a pas été plus chanceux puisqu’il s’est contenté de la médaille de bronze en terminant 3è de l’épreuve du 800m, derrière le Kényan Tuwei Cornelious Kipkoech, médaillé d’argent et le Tunisien Ayouni Abdessalam, médaillé d’or.

L’athlète Marouane Kacimi a redonné une lueur d’espoir en décrochant la médaille d’argent en saut en longueur grâce à un saut de 7m79, derrière l’Algérien Mohamed Yacer triki, médaillé d’or à la faveur d’un saut de 8m01 et le Béninois N’tia Romeo, qui a remporté la médaille de bronze en réalisant un saut de 7m72. Au semi-marathon, les Marocains Elaaraby Reda et Sahli Hamza ont respectivement remporté les médailles d’argent et de bronze. Elaaraby Reda a terminé deuxième de la course (21,097 km) en une heure, 2min44sec, derrière le Kényan Ekiru Titus qui s’est offert l’or en 1h01min42sec. De son côté, Sahli Hamza a terminé sur la troisième marche du podium avec un chrono de 1h02min45 seconde, remportant ainsi la médaille de bronze.

Côté dames, les Marocaines n’étaient pas également en mesure d’atteindre le sommet du podium. La Marocaine Lamia Lhabz s’est contentée de la médaille d’argent à l’épreuve 400m haies en terminant deuxième de la course grâce à un chrono de 56sec97/100. La médaille d’or de l’épreuve est revenue à la Kényane Vanice Kerubo Nyagisera qui a franchi la ligne d’arrivée en 56sec95/100.

Pour sa part, la Marocaine Rababe Arrafi a gagné la médaille d’argent à l’épreuve du 800m et terminé la course à la deuxième position en réalisant un chrono de 2min03sec20/100. Auteure d’un chrono de 2min03sec16/100, l’Éthiopienne Hirut Meshesha Mero, a décroché l’or, tandis que celle de bronze est revenue à Halimah Nakaayi de l’Ouganda, à la faveur d’un chrono de 2min03sec55/100.

Dans la discipline du saut en hauteur, Rhizlane Siba a remporté la médaille d’argent en franchissant une barre de 1m81, devançant la Ghanéenne Rose Amoanimaa Yeboah qui a réalisé un saut de 1m84, tandis que la médaille de bronze est revenue à l’Éthiopienne Ariyat Dibow Ubang grâce à un saut de 1m81.

Dans une déclaration à la MAP, Abdelilah Boukraa, membre de la direction technique nationale, a souligné que, dans l’ensemble, le bilan de la participation du Maroc aux Jeux africains est positif et a permis l’émergence de jeunes talents tels qu’Oussama Nabil au 800 et 1.500m, qui a obtenu les minima pour participer au championnat du monde.

Lire aussi: Jeux Africains 2019: les Lioncelles éliminées face au Cameroun

La chance n’était pas du côté de plusieurs athlètes marocains qui auraient pu décrocher la médaille d’or, notamment Rababe Arrafi qui a terminé à la deuxième place et Soufiane El Bakkali au 3000m haies qui, malgré la blessure contractée au meeting de Paris, a insisté à prendre part à la course terminant à la troisième position, a relevé M. Boukraa. Comparant les résultats du Maroc lors de ces Jeux africains avec ceux de la francophonie à Abidjan (10 médailles d’or pour le Maroc), M. Boukraa a expliqué que la concurrence est plus rude avec la participation des pays tels que le Kenya, l’Éthiopie, l’Ouganda et le Nigeria.

Le membre de la direction technique nationale a, par ailleurs, rappelé que les Championnats du monde d’athlétisme de Doha se tiendront dans un mois, en relevant que les préparatifs se poursuivront pour parvenir à des résultats positifs.

L’équipe nationale comptait Jamel Hitrane (10.000m), Mohamed Koussi (110 haies), Chakir Machmour (100m), Hicham Akenkam, Brahim Kaazouzi et Hicham Daha (1.500m), Mehdi tagourdmioui (100 et 200m), Othmane Allousse (20.000 marche), Abdelkrim Benzahra, Soufiane Bakkali et Mohamed Tindoft (3.000m haies), Younes Chetioui et Saïd Gbass (400 et 40m haies), Soufiane Boukentar et Mohcine Outalha (5.000m), Abdelaati Lguider (1.500 et 5.000m), Nabil Ousama, Mustapha Ismaïli et Mouad Ihafi (800m), Réda Al Arabi et Hamza Salhi (semi-marathon), ainsi que Mouad Rezouk (Décathlon) Aux épreuves techniques du tournoi, l’équipe marocaine était composée de El Bachir Mbarki (Lancer de disque), Abdellah Charaï (Lancer de Javelot), Yahya Berrabeh et Mouhsine Khouya (Saut en longueur), Marouane Kacemi (Saut en longeur et saut en hauteur), Oualid Arbah et Saad Ouhadi (Lancer du marteau), Mohamed Chachi et Amine Moukhiss (Lancer de poids) outre Hamza Michrou (triple saut). Côté dames, l’équipe comprenait Assia Raziki (200 et 400 m), Ikram Ouaziz (3.000m haies), Omaima Saoud (3.000m haies et 5.000m), Sara Hachimi et Lamia Al Habs (400m haies), Nora Ennadi (400m haies et Heptathlon) et Kaoutar Ferkoussi (5.000m), Halima Hachlaf, Malika Akkaoui et Rabab Arafi (800m et 1.500 m), Zinab Zeroual (lancer du marteau et lancer du poids), Fatima Zahra Alaoui (saut en hauteur), Samra Addi et Soukaina Oukoum (lancer du marteau), Yousra Lehdoud (saut en longueur) et Meryem Louk (triple saut).