Guinée: Paul Put, ex-coach des U23 Marocains, suspendu à vie pour corruption

1099
L'entraîneur de l'équipe guinéenne de football, Paul Put (à gauche) et le premier vice-président de la Fédération guinéenne de football (FGF), Amadou Diaby (à droite). DR

L’entraîneur de l’équipe guinéenne de football, Paul Put et le premier vice-président de la Fédération guinéenne de football (FGF), Amadou Diaby, ont été suspendus pour corruption par la commission d’éthique indépendante de ladite Fédération.

Selon la décision de cette commission, le 1er vice-président de la FGF a été sanctionné d’une peine d’interdiction d’exercice de toute activité liée au football en Guinée durant sept ans, avec paiement d’une amende de 25.000 euros.

Quant au Belge Paul Put, ancien entraîneur du Syli national de Guinée et ex-sélectionneur des U23, il a fait l’objet d’une peine d’interdiction à vie de toute activité liée au football en Guinée, assortie d’une amende de 100.000 euros.

La chambre de jugement de la commission d’éthique indépendante a indiqué que la procédure d’instruction ouverte contre Amadou Diaby portait sur un système de corruption mis en place durant la période allant de mars 2018 à juin 2019 et, en particulier, sur son rôle dans la perception d’une commission de 10% sur le salaire de l’ancien entraîneur de l’équipe nationale de football Paul Put.

Cet acte de corruption dans le milieu du football guinéen est sanctionné par l’article 21 du code d’éthique de la fédération guinéenne de football et l’article 62 du code disciplinaire de la fédération.

 

Lire aussi : Guinéen tué en France: un suspect de nationalité turque en garde à vue

 

Le 9 août dernier, sur instruction du Premier ministre guinéen Kassory Fofana, un rapport d’audit a été publié par une commission ayant analysé les ressources financières déployées pour la participation de la Guinée aux phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Egypte 2019).

Pour la participation de la Guinée à cette CAN du 21 juin au 19 juillet 2019, le gouvernement avait débloqué plus de 86 milliards de francs guinéens (GNF), soit plus de 9 millions de dollars pour couvrir les primes, le transport, l’achat des équipements, l’hébergement et la restauration de la délégation guinéenne. En outre, plus de 1,7 millions de dollars ont été dégagés pour les droits de retransmissions acquis pour la période 2019-2021.

 

Lire aussi : Vidéo. CAN 2019: l’Algérie surclasse la Guinée et file en quarts

 

Au terme de l’audit, le rapport fait état d’un reversement plus de 14,9 milliards de GNF, soit plus de 1,5 millions de dollars, fait au profit du Trésor public par le ministère des Sports.