H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’idylle de 20 ans entre Lionel Messi et le FC Barcelone prend fin. La star argentine, dont le contrat a expiré le 30 juin dernier, ne poursuivra pas son aventure au club catalan provoquant un séisme sportif et économique de grande magnitude au championnat espagnol de football.

    La décision inattendue de Messi, icône médiatique et publicitaire pour le Barça et la Liga, entraînera des changements dans les grandes équipes, perturbera le marché des transferts et affectera les affaires de sponsoring et l’économie du sport dans le Vieux continent.

    Plus qu’une décision qui change la vie de Messi et du Barça, cette nouvelle a un effet domino imprévisible sur la concurrence commerciale et sportive féroce entre les grands clubs.

    Avec le départ de Messi, qui a décidé ne pas renouveler son contrat malgré les tentatives de la direction de Joan Laporta, Barcelone perd le meilleur joueur de son histoire, son premier buteur dans toutes les compétitions et son joueur le plus titré (35 sacres).

    Le club, plongé dans une grave crise sportive et économique à cause d’une gestion désastreuse de l’ancien président Bartomeu et de la pandémie liée au Covid-19, misait sur Lio comme porte-drapeau du difficile chemin à parcourir pour retrouver ses gloires.

    Sans la grosse dépense que représentait le salaire de l’Argentin, le Barça peut en théorie investir des sommes importantes dans d’autres joueurs, mais ses dirigeants sont conscients qu’à court terme personne ne pourra remplacer Messi à sa juste valeur.

    De plus, le Barça perdra d’importants revenus, des contrats de sponsoring et de publicité et même le secteur touristique catalan sera affecté par le départ de la vedette argentine.

    Avec le départ de Messi, le championnat espagnol reçoit un coup très dur dans ses projets de transcendance internationale, qui englobent bien plus que les retransmissions télévisées de ses matchs.

     

    Lire aussi: Séisme dans le monde du football, Lionel Messi quitte le Barça

    Le championnat espagnol était déjà derrière la Premier League anglaise et même la Bundesliga dans le classement des tournois qui combinent buts et argent. Après Cristiano Ronaldo, transféré du Real Madrid à la Juve il y a trois ans, et Sergio Ramos, qui a changé la Liga pour La Ligue 1, c’est au tour d’une nouvelle star de quitter le championnat espagnol. L’hémorragie se poursuit.

    Le nouveau président du Barça, Joan Laporta, qui a fait de la prolongation du contrat de Messi un pilier de son retour aux commandes du club, a pointé du doigt la situation économique, première cause du divorce entre les deux parties.

    Pour lui, le renouvellement du contrat de Messi aurait représenté un « risque » financier pour le FC Barcelone, assurant qu’il a agi « le mieux pour les intérêts » du club.

    « Un investissement du volume représenté par Leo Messi comportait certains risques que nous étions prêts à assumer », mais « lorsque nous avons compris en détail la situation du club » après un audit, « nous n’avons pas voulu mettre plus en péril l’institution », a détaillé le dirigeant blaugrana, relevant qu’il s’agit d’une décision « très douloureuse ».

    Dans ce sens, Laporta a accusé le fair-play financier mis en place par la Liga espagnole d’avoir entravé un accord Messi-Barça.

    « Je suis triste, mais je pense que nous avons fait ce qui était le mieux pour les intérêts » du club, a-t-il martelé.

    Le départ de Messi constitue une sonnette d’alarme pour la réputation et l’avenir du championnat espagnol appelé à se réinventer pour redorer son blason et redevenir une niche du football mondial.

    Share.

    Comments are closed.