H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Sans Ronaldo au coup d’envoi, mais avec un Dybala décidé à rebondir après une saison compliquée, la Juventus a mal démarré sa reconquête en abandonnant deux points sur le terrain de l’Udinese (2-2), trahie par son gardien.

    Cristiano Ronaldo, entré seulement à l’heure de jeu, pensait avoir sauvé les Turinois dans le temps additionnel avec un coup de tête vainqueur mais le but de la star portugaise a été annulé par la VAR pour un hors-jeu très limite.

    Ce nul inattendu a des allures de faux-départ pour Massimiliano Allegri, revenu sur le banc pour ramener la « Vieille dame » au sommet deux ans après la fin de sa première aventure turinoise, conclue par cinq titres de champion en cinq saisons.

    Sans CR7, choix fort et inattendu pour cause de forme pas encore optimale, la Juve avait pourtant parfaitement lancé sa saison grâce à Paolo Dybala (3e), brassard au bras et grosse motivation dans les jambes, et Juan Cuadrado (23e).

    Mais Udinese s’est remis à y croire en obtenant un penalty, sur un ballon relâché par Szczesny, qui lui permettait de réduire la marque par Roberto Pereyra (51e).

    Et après avoir été sauvé deux fois par leurs poteaux sur des tentatives d’Alvaro Morata (54e) et Rodrigo Bentnacur (66), les joueurs de Luca Gotti ont arraché l’égalisation en profitant d’une relance contrée du gardien turinois, bien peu inspiré, dont profitait Gerard Deulofeu (83e).

    Un sacré coup de massue pour les Turinois et pour Ronaldo, qui s’est vu sauveur des Bianconeri, son rôle préféré, avant la douche froide venue de la salle de contrôle de la VAR.

     

    Lire aussi: Italie: Allegri assure que Ronaldo reste à la Juventus

     

    Avant cela, il avait tenu celui du remplaçant modèle, dans une tribune de jokers de luxe comptant trois champions d’Europe (Chiesa, Chiellini, Locatelli), mais aussi le Suédois Dejan Kulusevski.

    On a même vu « CR7 » donner quelques conseils à Federico Bernardeschi pendant la « pause fraîcheur » puis s’échauffer tranquillement à la pause, avec des applaudissements nourris, avant d’entrer.

    « C’est un choix partagé avec le joueur. C’est normal, en début de saison, la condition physique n’est pas optimale. C’est un discours qui concerne tout l’effectif », a déminé avant le match Pavel Nedved, vice-président de la Juve.

    Ronaldo va rester « absolument » chez les Bianconeri pour y honorer sa quatrième et dernière année de contrat, a-t-il précisé pour démentir tout lien avec le mercato. Le Portugais, au coeur de rumeurs récurrentes de transfert depuis des mois, a lui-même démenti cette semaine un projet de retour au Real Madrid, sans toutefois confirmer qu’il resterait Turinois.

    A l’heure de jeu, Ronaldo – comme Chiellini, Kulusevski et un peu plus tard Chiesa et Locatelli – a enfin pu lancer sa saison sur le terrain, pour tenter de ramener un peu de sérénité dans une Juve désormais moins tranquille après la réduction du score.

    Mais sa soif de buts n’a pas suffi pour cette Juve que Max Allegri semble davantage vouloir faire tourner autour du pied gauche de Paolo Dybala, très actif jusqu’au bout en dépit d’une frayeur après un coup au genou droit en seconde période.

    Mais les Turinois auront à coup sûr besoin des deux: les voilà déjà en retard sur l’Inter Milan, champion en titre qui a parfaitement lancé sa saison samedi contre le Genoa (4-0).

    Share.

    Comments are closed.