Bientôt l’instauration du but de pénalité en football?

41
AFP

L’International Football Association Board (IFAB) travaille sur de nouvelles règles du jeu dont l’instauration du but de pénalité.

Et si le football s’inspirait un peu du rugby ? C’est ce qui ressort en tout cas du projet de l’International Football Association Board (IFAB), l’organisme garant des lois du jeu, qui réfléchit à l’éventualité d’instaurer de nouvelles règles du jeu. Comme par exemple le but de pénalité, qui n’est pas sans rappeler l’essai de pénalité pour les fans de ballon ovale.

Ce but de pénalité sanctionnerait un joueur de champ qui arrête volontairement la balle à la main sur sa ligne de but. Avec une telle règle, le Ghana se serait par exemple qualifié pour les demi-finales de la Coupe du monde 2010 contre l’Uruguay, puisque la main de Luis Suarez à la 120e n’aurait pas été sanctionnée d’un penalty (manqué par Asamoah Gyan) mais directement d’un but pour l’équipe africaine.

La possibilité de jouer pour soi-même un coup franc ou un corner figure également parmi les propositions réunies dans un document intitulé «Jouer honnêtement». L’objectif serait d’accroître le temps de jeu effectif, selon The Times qui a eu le projet en main. L’IFAB étudiera ces propositions lors de sa prochaine assemblée générale, en mars 2018. «Il s’agit d’un document radical, a commenté David Elleray, directeur technique de l’IFAB. On peut dire qu’il s’agit d’une révolution silencieuse destinée à rendre le football encore meilleur», a-t-il ajouté.

Elleray, ancien arbitre de renom, a expliqué sa démarche : «En premier lieu, il s’agira de vérifier les règles du jeu et de se demander pour chacune d’elles à quoi elles servent. A chaque fois que la réponse ne sera pas satisfaisante, on envisagera alors de procéder aux modifications qui s’imposent», a-t-il dit.

Le document recommande aussi aux arbitres de ne siffler la mi-temps et la fin de rencontre qu’après que le ballon sera sorti des limites du terrain.

D’autres modifications sont également à l’étude, dont les suivantes : les coups francs pourraient être joués avec le ballon en mouvement, une passe en retrait d’un défenseur prise à la main par le gardien ne serait plus sanctionnée d’un coup franc indirect dans la surface de réparation mais directement d’un penalty, un penalty arrêté par le gardien entraînerait un six-mètres et empêcherait ainsi qu’un autre joueur ne marque dans la foulée.