Erreurs d’arbitrage: le ras-le-bol

484
DR.

La relation entre certains clubs et la Ligue nationale de football professionnel n’est pas prête de s’améliorer. Après le Raja de Casablanca, c’est au tour de l’Olympique de Safi de tirer la sonnette d’alarme.

Passant par la Fédération royale marocaine de football, l’Olympique club de Safi, dénonce dans une lettre «le mauvais arbitrage» dont le club a été victime lors du match l’opposant au Wydad de Casblanca (1-2), lundi au stade Al Massira.

Le club relève ainsi plusieurs erreurs d’arbitrage, notamment le but accordé au club casablancais alors qu’il y avait hors-jeu. «C’est inconcevable que de telles erreurs d’arbitrage ternissent ainsi l’image du football marocain», écrit le club, pointant du doigt les agissements de l’arbitre principale, Abdelaziz Lamsellek.

Une consternation partagée également par le club des verts de Casablanca, qui dénonce une faute non sifflée de Larbi Naji, de la Renaissance sportive de Berkane (RSB), contre l’attaquant du Raja, Mahmoud Benhalib.

 

Lire aussi: Vidéo. Raja: fauché à Berkane, Benhalib ne sera pas disponible avant 4 mois

 

La qualifiant d’«agression physique horrible, qui ne correspond pas à la pratique sportive et éthique», le club a annoncé, dans un communiqué, que son joueur a subi une rupture des ligaments et une fracture du ménisque externe du genou droit, ce qui le privera de fouler la pelouse les quatre prochains mois.

Le club a réclamé l’ouverture d’une enquête «sur la farce d’arbitrage qu’a connue la rencontre entre la RSB et le Raja Club Athletic qui a connu des interventions dangereuses contre les joueurs du Raja, dont la terrible attaque contre le joueur Mahmoud Benhalib», conclut la même source.