Pas de prison pour Messi, mais une amende de 252.000 euros

52
©Reuters

Condamné en juillet 2016 à 21 mois de prison pour fraude fiscale, le numéro 10 du FC Barcelone a vu sa peine commuée en amende. Il devra s’acquitter de la somme de 252.000 € soit 2.775.362 dirhams.

On pouvait largement s’en douter, la récente décision du tribunal de Barcelone l’a confirmé: Lionel Messi ne se retrouvera pas derrière les barreaux. La légende du club catalan a en effet obtenu le changement de sa peine en une amende de 252.000 €. Cette somme équivaut au versement de 400 € soit 4.400 dirhams par jour pendant 21 mois (630 jours), c’est-à-dire sa condamnation initiale.

En Espagne, les peines inférieures à deux ans ne sont généralement pas exécutées. Dans le dossier évoqué ici, les juges ont pris en compte l’absence d’antécédents judiciaires des condamnés, en l’occurrence Lionel Messi et son père, Jorge. Ce dernier a d’ailleurs vu sa peine (de 15 mois de prison) également commuée en une amende de 180.000 € soit 1.982.400 dirhams. Ces sommes s’ajoutent à deux autres montants déboursés récemment par les deux hommes, à savoir 2,1 millions € soit 23 millions de dirhams pour «la Pulga» (son surnom) et 1,3 million € soit 14,3 millions de dirhams pour son père.

Pour rappel, les deux individus avaient créé un réseau de sociétés écran établies au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize ou en Uruguay qui percevaient les revenus de droits liés à l’image du footballeur entre 2007 et 2009, lui évitant ainsi de payer des impôts (de l’ordre de 4,14 millions € soit 45 millions de dirhams) sur ses droits en Espagne.

Lionel Messi termine ainsi une semaine «dorée», lui qui s’est marié vendredi dernier et qui a prolongé son contrat avec l’entité catalane jusqu’en 2021 (salaire estimé à 35M€/saison). Fin juillet, une autre légende du ballon rond comparaîtra devant la justice espagnole: le Madrilène Cristiano Ronaldo est en effet soupçonné d’avoir fraudé 14,7 M€ au fisc.