Botola Pro: un derby à gros enjeu en temps de pandémie

1212

Ce soir à Casablanca le temps s’arrête à 19h15. La psychose généralisée autour du coronavirus fera une petite pause le temps de 90 minutes. Les deux géants de la capitale économique, le Raja et le Wydad, s’affronteront dans un derby pour le compte de la Botola Pro. Un match qui se déroulera à huis clos certes, mais qui tiendra en haleine une métropole confinée.

Arrêtée depuis mars dernier et la découverte des premiers cas de contamination au coronavirus, la Botola Pro a repris sur un rythme chancelant. Différents clubs ont enregistré des cas positifs et ont donc dû revoir leurs cartes au vu des enjeux du championnat. Au rythme des contaminations, la LNFP et la Fédération trouvent difficilement des issues de sortie afin de boucler cette laborieuse saison 2019-2021.

Et c’est dans ce contexte hautement tendu et polémique que se retrouvent les deux mastodontes du football marocain. Le Wydad de Casablanca, demi-finaliste de la Ligue des champions, accueille son rival de toujours, le Raja de Casablanca, également au même stade dans la compétition africaine, dans un match qui ressemble déjà à une finale. En effet, les verts, leaders du championnat, n’ont qu’un seul point d’avance sur leurs poursuivants, et à quelques journées de la fin de la saison, cette rencontre fait office de finale du championnat.

Un enjeu sportif qui vient cristalliser une tension déjà présente entre les supporteurs des deux clubs, les ultras des deux clubs accusant les instances dirigeantes du football marocain de favoriser l’équipe rivale, de par notamment une programmation que d’aucun considère comme brouillonne. Toujours est-il qu’à ce stade de la compétition, le Wydad comme le Raja sont à quasi-équidistance du graal de la Botola (respectivement 47 et 48 points), talonnés de près par la Renaissance de Berkane, qui compte un match de plus que les deux lièvres.

Et dans cette confrontation, durs seront les pronostics. La dernière fois que le titre était l’enjeu dans un derby, ce sont les rouges qui l’ont emporté. Une frappe pleine lucarne de Louissi depuis les 30 mètres adverses qui a traumatisé la Magana, c’était en 2006. Le Wydad a donc l’historique pour lui. Néanmoins, le Raja fait preuve d’une plus grande résilience cette saison. Ayant éliminé leurs rivaux de la Coupe Mohammed VI des clubs arabes lors d’une rencontre historique, les verts ont également eu le dessus lors du match aller de la Botola (1-0) sur un but d’Ahaddad. D’autant que lors du dernier match à huis clos (Tanger, 2016), les Aigles ont triomphé 3-0.

Malgré ce gros enjeu, l’absence de public, au vu de la pandémie du covid-19, sera un argument en moins pour suivre cette rencontre. Les supporteurs des deux clubs ayant été l’une des principales attractions lors des dernières confrontations.