Avec du coeur, Leicester accroche Manchester City

à 8:30

Globalement dominés sans toutefois être ridicules, les Foxes de Leicester City ont obtenu leur partage des points face à Manchester City hier mardi, lors de la 19e journée de la Premier League.

Les deux meilleures attaques de la Premier League (37 buts) sont restées muettes ce mardi, en match décalé de la 19e journée. Malgré ce match nul sur ses terres, Leicester City est le gagnant de cette confrontation puisque les Foxes terminent l'année 2015 à la seconde place, seulement devancés par Arsenal à la différence de buts au classement (+15 contre 12). Pourtant, Manchester City a d'abord imprimé son rythme durant le premier acte, mettant à contribution Schmeichel à plusieurs reprises (17e, 26e, 31e). Une domination mancunienne entrecoupée d'une frappe lointaine de Mahrez (24e), pas loin d'accrocher la lucarne de Hart. Avant de voir Leicester retrouvé son allant offensif durant quelques secondes (39e, 40e) avec deux énormes occasions d'Albrigthon et Vardy pour faire frémir City.

Les Citizens toujours en difficulté à l'extérieur 
Le second acte a été aussi échevelé avec une première banderille plantée par Agüero (46e) et une deuxième de son compatriote argentin, Otamendi (64e). Mais plus le temps s’égrainait, plus il donnait un surplus de force aux ouailles de Claudio Ranieri, admirables d'abnégation. City bute face à un écueil en déplacement puisque les partenaires de Kevin De Bruyne viennent de boucler un 6e match consécutif sans le moindre succès à l'extérieur (3 défaites, 3 nuls). Leur dernière victoire loin de leurs bases remonte au 12 septembre sur la pelouse de Crystal Palace... 
Si Leicester connaît un léger coup d'arrêt avec un second match consécutif sans victoire - après la défaite, samedi, à Liverpool (0-1) - malgré quelques opportunités en seconde période (54e, 70e), Vardy, Mahrez, Kanté et consorts ont réussi à tenir en échec l'escouade de stars qui compose l'effectif de Manchester City. Alors qu'aucune équipe en tête à Noël n'a terminé une saison au-delà de la 4e place au bout du compte, Leicester devra étendre ses performances à 2016 afin de poursuivre son conte de fée.