Le boxeur Hassan Saada rentre enfin au bercail

117
©DR

Interdit de quitter le Brésil depuis août 2016 pour une affaire d’agression sexuelle, le boxeur Hassan Saada rentre au Maroc ce samedi.

C’est la fin d’un long calvaire: Hassan Saada rentre au Maroc ce samedi. Interdit de quitter le sol brésilien après avoir été accusé d’agression sexuelle (un crime très grave au pays de la samba), le boxeur marocain s’est finalement vu autorisé à rentrer au bercail. Il a déjà récupéré son passeport auprès des autorités, a l’issue d’une procédure qui a duré près de 10 mois.

Un rêve olympien qui a tourné au cauchemar
Tout a commencé le 5 août 2016 lorsque Saada, qui faisait partie de la délégation marocaine aux JO de Rio, est accusé d’agression sexuelle sur deux femmes de ménage au village olympique. Dès lors, c’est la descente aux enfers pour le jeune boxeur. Arrêté, puis remis en liberté le 7 août suivant, il se voit confisquer son passeport par les autorités et ne peut plus quitter le pays.

Nul besoin de préciser que les JO, c’était fini pour Saada. Après le début du procès à la mi-décembre, l’athlète marocain a toujours nié les faits et plaidé son innocence. De son côté, la Fédération royale marocaine de boxe a précisé dans un communiqué que le pugiliste «déclare sur l’honneur que le personnel d’entretien est passé et a demandé des pins qui lui ont été offerts. Il ne comprend pas les faits reprochés».

Saada est attendu ce samedi à bord d’un vol de la Royal Air Maroc en provenance de Rio de Janeiro. S’il a été autorisé à regagner le royaume sans caution, le boxeur doit se tenir prêt à repartir en cas de convocation par la justice brésilienne.