H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    A l’occasion du début des Mondiaux d’athlétisme à Londres, Usain Bolt a remporté sa série du 100m sans impressionner vendredi soir. Pour la première finale, Mo Farah est resté intraitable en décrochant la médaille d’or sur le 10 000m. 

     

    Usain Bolt a lancé ses Mondiaux de Londres sans trembler, mais sans briller non plus. Dans la 6e et dernière série du 100 m, le Jamaïcain a fait un départ moyen, avant de rattraper son retard grâce à une accélération dont il a le secret. Le champion olympique a terminé en tête avec un temps de 10’’07, sans impressionner. Après la course, Bolt s’est montré très mécontent de son départ, accusant notamment les starting-blocks. «C’était très mauvais, j’ai trébuché en sortant des bocks, je ne suis pas très fan de ceux utilisés ici. Je pense même que ce sont les pires que je n’ai jamais connus. Je dois améliorer mes départs parce que je ne peux pas continuer comme ça aux prochains tours», a-t-il déclaré. Dans la même série, le Français Jimmy Vicaut a également décroché son ticket pour les demi-finales. Tout juste revenu de blessure, il a terminé 3e après un très bon départ (10’’15). Un autre Jamaïcain s’est illustré ce vendredi soir : Julian Forte est le seul à être passé sous la barre des 10 secondes (9’’99) dans la 3e série.

    3e titre mondial pour Mo Farah sur 10 000m

    Pour la première finale de ses Mondiaux, Mo Farah a assumé son statut de favori dans le 10 000m, qu’il a remporté en 26’49’’51. Le Britannique a pourtant été la cible des Ethiopiens, des Ougandais et des Kenyans qui lui ont donné du fil à retordre. A mi-course, Farah s’est permis de faire le show et d’haranguer la foule, pour le pousser vers un nouveau titre. Dans un final haletant où il a failli tomber à deux reprises, il a finalement pris le dessus sur un impressionnant Joshua Chepteguei, l’Ougandais, qui prend la médaille d’argent (26’46’’94). Le Kényan Paul Kipngetich Tanui complète le podium (26’50’’60). Mo Farah décroche un 3e titre mondial sur le 10 000m et pourrait viser un nouveau doublé avec le 5000m.

    Dans les autres catégories, plusieurs déceptions françaises à noter ce vendredi soir. Ninon Guillon-Romarin ne participera pas à la finale du saut à la perche. La Française n’est pas parvenue à passer 4,35m en trois essais, après avoir franchi 4,20m. Elle avait pourtant brillé en juin, en passant la barre des 4,60m à deux reprises. Autre cruelle désillusion pour Lolasson Djouhan, qui termine 13e des qualifications du disque et premier non qualifié pour la finale. Le dernier essai de Simon Pettersson (63,69m) a anéanti les chances du Français qui s’est arrêté à 63,21m. Jimmy Vicaut est donc le seul tricolore satisfait de la soirée.

    Share.

    Comments are closed.