Public ou privé, dans quels établissements les Marocains préfèrent-ils se faire soigner? (Enquête)

Publié le
médecins (2)
Une consultation chez un médecin. Crédit: DR

Selon une étude récente, seuls 15% des Marocains opteraient pour l’hôpital public s’ils avaient le choix et les moyens de se diriger vers le privé. Voici leurs raisons.

Une enquête L’Economiste-Sunergia s’est penchée sur les préférences des Marocains en terme de préférence d’établissement de santé. Cette enquête téléphonique a été menée du 20 février au 4 mars 2024 auprès de 1.003 personnes. Les participants devaient répondre à la question: «Si vous avez le choix et les moyens, opterez-vous pour l’hôpital public ou privé?».

Selon les résultats de cette enquête, globalement, seuls 15% des Marocains opteraient pour l’hôpital public s’ils avaient le choix et les moyens de se diriger vers le privé. Une grande majorité des jeunes, sont 80% des 25-34 ans, sont particulièrement réticents à se faire soigner dans un établissement hospitalier public. Dans la même veine, 63% des 35-44 ans optent également pour le privé.

Concernant les raisons du choix de l’hôpital privé ou l’hôpital public, plus de la moitié ceux qui optent pour la première catégorie (53%) évoquent la prise en charge rapide, 27% louent la qualité des soins, tandis que 19% citent la compétence des médecins et 18% la qualité du suivi.

Lire aussi. Santé: 12 jours de grève annoncés dans les hôpitaux

La disponibilité des équipements est également un critère de choix pour 17% des pro-privés, quand 9% insistent sur la qualité de l’accueil et de la prise en charge. Enfin, 7% des personnes interrogées citent d’autres facteurs, dont les conditions d’hygiène.

hopital public prive 1
Les raisons pour lesquelles les Marocains opteraient pour les hôpitaux privés ou ceux publics. Source: Sunergia

Concernant l’hôpital public, 55% des personnes interrogées insistent sur la compétence des médecins. La qualité des soins vient ensuite (23%), puis la prise en charge rapide (8%), la qualité du suivi (6%) et la qualité de l’accueil et de la prise en charge (4%).

A la lecture de ces chiffres, il est clair que l’écrasante majorité des Marocains préféreraient se faire soigner dans les hôpitaux privés s’ils en ont les moyens. Et au vu des critères évoqués, l’on constate un fossé entre les deux secteurs. Le chemin est encore long pour attirer les Marocains vers l’hôpital public.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Public ou privé, dans quels établissements les Marocains préfèrent-ils se faire soigner? (Enquête)

S'ABONNER
Partager
S'abonner