Vidéo. Lynché par ses fans marocains pour avoir brandi le drapeau du polisario, Soolking s'excuse

à 18:45

Lynché par ses fans pour avoir porté le drapeau du polisario lors d'un concert à Bilbao en Espagne, le rappeur Soolking a publié une vidéo dans laquelle il expliquait son acte.

Le rappeur Soolking s'est retrouvé au milieu d'une polémique pour avoir porté le drapeau du polisario en concert à Bilbao en Espagne. Un geste qui lui a valu un vent de critiques de la part de ses fans marocains qui l'accusent d'avoir porté atteinte à l'intégrité territoriale du Maroc et appellent au boycott de ses concerts.

Voulant apaiser les tensions, le rappeur a publié, hier dimanche 23 juin, sur son compte Instagram une vidéo dans laquelle il disait qu'il "croyait qu'il s'agissait du drapeau de la Palestine".

"La soirée d’hier était organisée par un Marocain, et il y avait un public composé de Marocains et d’Algériens. On m’a donné un drapeau du Maroc, je l’ai brandi. Puis, j’ai tenu celui de l’Algérie, ainsi que l’autre. J’ai cru que je portais le drapeau de la Palestine", a-t-il déclaré, avant d’ajouter : "Nous sommes musulmans, maghrébins, nous ne faisons pas de la politique. Je ne m’y connais pas".

Plus tard, Soolking a publié un autre post dans lequel il affirmait qu'il ignorait que le polisario avait un drapeau.  "Je ne suis pas fou pour brandir un drapeau qui va provoquer une  tempête entre moi et mes frères qui m’ont toujours accueilli très bien chez eux. Je continuerai à représenter l’Algérie, le Maroc et la Tunisie de tout mon cœur. N’écoutez pas les semeurs de discordes", a-t-il écrit.

Après ces deux publications, Soolking s’excuse encore une fois mais cette fois auprès de ses compatriotes algériens. «Mon pays c’est tout ce que j’ai.. Pardonnez-moi si je vous ai blessé», écrit-il.

Pour rappel, cet incident intervient quelques jours après qu' un drapeau du polisario a fait son apparition dans le clip de l’hymne officiel la CAN 2019.