H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Alors que Jeune Afrique lui consacre une série dans son dernier numéro, Saad Lamjarred a décidé de porter plainte contre le magazine qui contiendrait de « très graves accusations » contre lui. 

    La star marocaine internationale Saad Lamjarred a décidé de porter plainte à Paris contre le magazine Jeune Afrique, informe le site Maghreb Intelligence selon des sources de son entourage. La cause? « De très graves accusations contre la star marocaine » que contiendrait le numéro de septembre. Ce dernier consacre sa une à Lamjarred et sa « saga » en une série de trois épisodes.

    Dans le détail, la série retrace les déboires judiciaires de l’artiste, depuis sa première accusation de viol en 2010 par une jeune mannequin américaine, classée sans suite, à l’affaire «Laura Prioul» datant de 2016 qui implique «viol» et «séquestration». C’est pour cette dernière qu’il sera jugé aux assises françaises pour «viol aggravé», conformément aux réquisitions du parquet général.

    «Saâd Lamjarred n’a jamais été contacté par le magazine et par quelque moyen que ce soit. Il est décidé à faire valoir ses droits dont celui à la présomption d’innocence», affirme à nos confrères un proche de la popstar. De plus, le média de Ben Yahmed s’attaquerait aux « protecteurs » de la star, en écho notamment à ses réseaux au Maroc.

    « Carte blanche »

    Au Maroc, la mobilisation pour défendre le chanteur s’organise sur les réseaux sociaux. Le roi en personne lui apporte son soutien en lui attribuant le prestigieux avocat, Me Dupond-Moretti. La mère du prévenu use alors de sa carte blanche qu’elle aurait reçu de feu Hassan II.  « Un privilège réservé aux personnalités importantes et qui permet à son détenteur de s’adresser directement au Palais en cas de gros ennuis », rapporte le magazine

    Par ailleurs, l’article reprend une information révélée par un journaliste marocain sur le blog de Médiapart en 2018. Rachid Barbouch parle d’un sms que Saad aurait envoyé à l’un des membres de son staff juste après la nuit passée avec Laura lui disant « J’ai merdé ».

    JA révèle également que « plusieurs journalistes déclarent avoir été témoins des dérapages incontrôlées de la star », à Rabat et à Casablanca, « en off et sur le ton de la confidence ». Une anecdote est transcrite: « au cours d’une soirée, Saad Lamjarred serait devenu publiquement violent avec une femme qui aurait refusé ses avances, au point que cela nécessite l’intervention de tierces personnes », écrit le média, rapportant que « des amis proches » de la star « ont déjà reconnu que lorsque Saad Lamjarred prenait de la cocaïne, il était capable d’être extrêmement violent avec les femmes ».

    Une addiction rapportée également par le journaliste people basé aux Etats-Unis, Simo Benbachir, qui n’hésite pas alors à sortir de son silence pour évoquer les problèmes de drogues de Lamjarred. En écho, Redouane Ramdani, célèbre animateur radio, tire lui aussi la sonnette d’alarme en affirmant que l’artiste «a besoin de se faire soigner» et dénonce un entourage conscient du problème mais qui maintiendrait la star dans le déni.

    Saad Lamjarred devrait être jugé aux assises pour « viol aggravé » au premier semestre 2022 selon l’avocat de Laura Prioul. Il risque 20 ans de prison.

    Share.

    Comments are closed.