Rihanna poursuit en justice son père Ronald Fenty

à 17:45

La chanteuse a intenté un procès à son père. Ce dernier utiliserait la marque Fenty, pourtant déposée par la star, pour ses propres affaires, en suggérant que tous deux sont associés.

Rien ne va plus dans la famille de Rihanna: la star poursuit son père en justice. Elle reproche à cet homme de 65 ans de faire des affaires en utilisant sa marque Fenty et en laissant croire que tous deux la co-gèrent. L'interprète de Diamonds dit s'être lancée seule dans l'entrepreneuriat en 2014, d'abord en collaboration avec Puma. D'après elle, Ronald Fenty a sciemment voulu surfer sur son succès en créant en 2017 sa propre entreprise au nom trompeur, Fenty Entertainment.

La chanteuse, dont le nom complet est Robyn Rihanna Fenty, a intenté mardi un procès à son père et à ses deux partenaires commerciaux pour fraude et publicité trompeuse, devant la cour fédérale de Los Angeles. La native de La Barbade, qui utilise la marque déposée Fenty pour vendre des cosmétiques, de la lingerie et des baskets, a demandé à la Cour d'enjoindre son père à cesser d'utiliser le nom Fenty pour ses affaires. Elle a aussi réclamé des dommages et intérêts.

Ronald Fenty aurait tenté d'organiser une tournée au nom de sa fille

Selon ses avocats, Rihanna n'a «absolument aucune affiliation» avec Fenty Entertainment. Ils soutiennent que la compagnie crée par son père utilise à tort le nom de la chanteuse en se prétendant affiliée avec elle.

En 2017, Ronald Fenty aurait ainsi tenté d'organiser au nom de sa fille une tournée de 15 spectacles en Amérique Latine, pour 15 millions de dollars, a révélé le procès. Il aurait cherché à lancer une chaîne boutiques hôtels au nom de Fenty.

Toujours d'après les avocats de la star, alors qu'il a été signifié à plusieurs reprises à Ronald Fenty et ses partenaires en affaires qu'ils ne pouvaient pas utiliser le nom de Rihanna, ni la marque déposée de la chanteuse, et pas davantage parler en son nom, ils ont continué à prétendre être affiliés avec la chanteuse. Mardi, la société Fenty Entertainement n'avait pas réagi, faute d'avoir pu être jointe.