Participation citoyenne: Chami prône l’extension du champ et des formes de participation à la décision publique

Publié le
Participation citoyenne: Chami prône l'extension du champ et des formes de participation à la décision publique
Ahmed Reda Chami, président du CESE

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, a appelé, mercredi à Berkane, à l’adoption d’une vision nationale renouvelée et partagée de la participation à même d’élargir son champ et ses formes, et favoriser leur appropriation par les citoyennes et les citoyens, tout en capitalisant sur les outils existants.

Cette vision s’articulent autour de trois axes majeurs, notamment la consolidation des outils constitutionnels de participation et faciliter leur appropriation par les citoyennes et les citoyens, a indiqué, M. Chami qui intervenait lors d’un atelier organisé à Berkane, autour d’une auto-saisine du CESE sur le thème « Les outils de la participation des citoyennes et des citoyens : renforcer leur appropriation et étendre leurs contributions à la décision publique ».

Il s’agit aussi de diversifier et généraliser les formes innovantes de participation à la décision publique nationale et locale, a-t-il dit, mettant l’accent sur le dernier axe concernant le soutien des acteurs, privés et publics, qui favorisent et renforcent la participation des citoyennes et des citoyens. « Les nouvelles formes de la participation des citoyennes et des citoyens ne peuvent se substituer aux formes institutionnelles de la représentation nationale et du dialogue social, mais peuvent contribuer, au contraire, à leur renforcement et à leur revitalisation », a fait savoir M. Chami, notant que cette participation est essentielle pour garantir que les politiques publiques soient pertinentes, efficaces et adaptées aux besoins de la population.

Pour le président du CESE, l’implication des citoyennes et des citoyens dans le processus décisionnel contribue à améliorer la qualité des politiques publiques et à renforcer la confiance et la légitimité des institutions.

Pour ce faire, M. Chami a mis en avant un ensemble d’orientations, notamment la levée des blocages pour une mise en œuvre effective des nouveaux mécanismes participatifs prévus par la Constitution, la promotion d’initiatives innovantes de participation, et la création de plateformes de consultation en ligne, entre autres.

Et M. Chami d’ajouter « Le niveau local offre un terrain favorable pour encourager et renforcer la participation active des citoyennes et des citoyens, tout en introduisant, adaptant et perfectionnant des dispositifs participatifs innovants ».

Dans une déclaration à la MAP, des acteurs associatifs locaux se sont félicités de la tenue de cet atelier à Berkane, une occasion de débattre des besoins de la population locale et du tissu associatif, faisant remarquer que de pareils débats contribuent au renforcement de la démocratie à même d’impliquer citoyennes et des citoyens dans la prise de décisions.

Ont pris part à cette rencontre, le gouverneur de la province de Brekane, Mohamed Ali Habouha, le président du Conseil provincial de Berkane, Mohammed Jelloul, en plus des acteurs de la société civile, et d’autres personnalités.

S’inscrivant dans le cadre d’une auto-saisine sur le thème « Les outils de la participation des citoyennes et des citoyens : renforcer leur appropriation et étendre leurs contributions à la décision publique », l’avis du CESE, dont la version finale sera rendue publique, est en cours d’élaboration selon une approche participative avec tous les acteurs concernés, tout en prenant en considération les résultats de la consultation lancée à travers la plateforme de participation citoyenne « ouchariko.ma ».

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Participation citoyenne: Chami prône l’extension du champ et des formes de participation à la décision publique

S'ABONNER
Partager
S'abonner