Vidéo. Le roi a accompli la prière et le sacrifice de l’Aïd Al-Adha à Tétouan

DR.

Le roi Mohammed VI, accompagné des princes Moulay El Hassan, Moulay Rachid et Moulay Ismaïl, a accompli lundi la prière de l’Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan.

A Son arrivée à la mosquée, le Souverain a passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs.

Après la prière de l’Aïd, l’Imam a souligné dans son prêche les significations profondes de l’Aïd Al Adha qui couronne les dix premiers jours de Dou Al Hijja durant lesquels les musulmans raffermissent leur foi en Dieu et Lui rendre grâce pour les nombreux bienfaits dont Ils les a gratifiés.

Cette fête est une occasion, a ajouté l’Imam, pour les parents d’apprendre à leurs enfants les significations religieuses et sociales de ce jour béni, symbole du sacrifice, notant que l’Aïd Al Adha rappelle les enseignements de l’histoire de Sidna Ibrahim, Prières et Salut sur Lui, avec son fils Ismaïl, qui mettent en exergue la soumission totale au Créateur.

Le roi a ensuite été salué par les chefs des missions diplomatiques islamiques accréditées au Maroc qui ont présenté au Souverain leurs félicitations et leurs meilleurs vœux.

Lire aussi: Aïd Al-Adha: Grâce Royale au profit de 350 personnes

Par la suite, le roi a procédé au rituel du sacrifice, suivant en cela la tradition du Prophète Sidna Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur Lui. L’Imam de la mosquée a, ensuite, procédé à l’immolation du deuxième mouton.

A l’issue de cette cérémonie, le roi a regagné le Palais Royal alors que des coups de canon retentissaient en signe de joie à l’occasion de l’avènement de ce jour de fête.

Au Palais Royal, le roi a reçu les vœux des princes Moulay El Hassan, Moulay Rachid et Moulay Ismaïl.

Le roi a également reçu les vœux du chef du gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, des Conseillers du Souverain, des membres du gouvernement, des Hauts commissaires, des présidents des instances constitutionnelles, des directeurs des cabinets royaux, des beaux-frères du Souverain, des officiers supérieurs de l’état-major général des Forces Armées Royales et de plusieurs hautes personnalités civiles et militaires.