Trump veut mettre fin, avec Xi et Poutine, à une course aux armements

12

Le président américain Donald Trump a affiché lundi sa volonté de travailler avec ses homologues chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine pour mettre fin à une course aux armements devenue « incontrôlable ».
« Je suis certain que, à l’avenir, le président Xi et moi-même, avec le président Poutine, nous commencerons à parler d’une pause significative dans ce qui est devenu une course aux armements majeure et incontrôlable », a tweeté Trump, deux jours après sa rencontre avec le dirigeant chinois à Buenos Aires en marge du sommet du G20.
« Les Etats-Unis ont dépensé 716 milliards de dollars cette année. Fou! », a-t-il ajouté.
Ce tweet présidentiel, qui ne donne aucune indication sur un éventuel calendrier comme sur la portée exacte des discussions envisagées, intervient dans une période de vives tensions entre Washington et Moscou sur ce dossier.
Le locataire de la Maison Blanche a annoncé fin octobre le retrait des Etats-Unis du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), bannissant les missiles nucléaires d’une portée allant de 500 à 5.000 kilomètres, conclu avec la Russie en 1987.
Poutine a immédiatement averti qu’un tel retrait pourrait avoir des conséquences dangereuses. « Si tous ces accords sont démantelés (…) Il ne restera rien à part la course aux armements », a-t-il mis en garde.
Les Etats-Unis ne sont pas soutenus par leurs alliés européens dans le nouveau bras de fer engagé avec Moscou. Si l’Otan accuse la Russie d’avoir violé le traité INF en développant un nouveau programme de missiles à longue portée, les alliés ne « veulent pas d’une nouvelle Guerre froide et d’une nouvelle course aux armements », a averti Jens Stoltenberg.