Salé: 4 à 6 ans ferme pour quatre accusés jugés pour terrorisme

47

La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 4 à 5 ans de prison ferme à l’encontre de 4 accusés condamnés dans des affaires liées au terrorisme.

La Chambre a condamné à six ans de prison ferme deux accusés et à 4 ans de prison ferme deux autres, pour «constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes, détention de substances pour la fabrication d’explosifs, tentative de fabrication d’explosif de manière illégale dans le cadre d’un projet collectif visant à porter atteinte à l’ordre public, incitation à commettre des crimes terroristes et apologie d’actes terroristes».

Les autorités avaient arrêté récemment des membres de cette cellule, active dans les villes d’Agadir, Amizmiz, Chichaoua, Kalâa et Aït Melloul et qui était en relation lien avec la branche libyenne de l’organisation terroriste Daech.