Yémen: la coalition détruit des sites rebelles de lancement de missiles

155
DR.

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen a affirmé dimanche avoir détruit des sites utilisés par les rebelles Houthis pour lancer des missiles contre le royaume depuis le pays en guerre.
La coalition a annoncé la « destruction des sites (de lancement) de missiles balistiques utilisés par les milices Houthis à Saada », une province du nord du Yémen frontalière de l’Arabie saoudite et contrôlée par les rebelles, selon un communiqué diffusé par la télévision d’Etat saoudienne Al-Ekhbariya.
Ryad et ses alliés combattent les rebelles Houthis appuyés par l’Iran, en soutien au gouvernement yéménite du président Abd Rabbo Mansour Hadi. Le conflit a fait près de 10.000 morts et précipité le Yémen dans une grave crise humanitaire.
L’Arabie saoudite, premier exportateur de brut au monde, a annoncé la semaine dernière avoir temporairement suspendu les livraisons de pétrole par le détroit de Bab al-Mandeb après une attaque de missiles menée par les Houthis contre un pétrolier du géant Aramco.
Passage stratégique
Ce détroit relie la mer Rouge à la mer d’Arabie et constitue un passage stratégique pour le commerce international.
« La coalition ne permettra pas aux Houthis de construire des installations militaires qui menacent les eaux régionales », indique le communiqué.
Les rebelles Houthis, qui contrôlent la capitale Sanaa et d’autres régions du Yémen, tirent régulièrement des missiles en direction de l’Arabie saoudite. Ils affirment souvent que leurs missiles atteignent leurs objectifs alors que Ryad assure généralement les intercepter.
L’Arabie saoudite accuse l’Iran, puissance régionale rivale, de fournir des missiles aux rebelles yéménites. Téhéran reconnaît soutenir politiquement les Houthis mais nie tout appui militaire.