Yasmina Khadra et 13 autres personnalités demandent à Bouteflika de renoncer à un 5e mandat

1591

Des politiciens, acteurs de la société civile, hommes de lettres et des universitaires ont adressé une lettre au président Abdelaziz Bouteflika. Les quatorze signataires l’appellent à ne pas se représenter pour briguer un cinquième mandat lors des élections présidentielle de 2019.
Plusieurs acteurs la scène politique, associative et médiatique en Algérie ont adressé ce samedi 26 mai une lettre ouverte à l’actuel président du pays, Abdelaziz Bouteflika. Dans ces lettres, les 14 personnalités nationales, dont l’écrivain Yasmina Khadra, Ahmed Benbitour et Sofiane Djilali lui demandent de renoncer au cinquième mandat.
«Nous vous interpellons en faveur de la seule et unique décision qui puisse ouvrir une ère nouvelle pour le pays, où l’intérêt général sera mis au-dessus de l’intérêt des hommes: votre renoncement au cinquième mandat!», lit-on dans cette lettre.
Ils ont demandé au chef de l’Etat de «démontrer aux Algériens que l’Algérie est plus importante à vos yeux que l’ambition de l’homme, les peurs et les instincts égoïstes de ceux qui vous entourent. Ouvrez la voie à un changement pacifique, permettez au peuple de s’affranchir de ce système dévoyé», avant d’ajouter: «soyez l’Homme qui clôture la légitimité révolutionnaire en permettant au pays de s’engager sur la voie de la légitimité populaire. Le pays attend de vous cette décision ».
Niant tout intention d’offenser le président ou de lui opposer un bilan à travers la lettre, les signataires parmi lesquels figurent également Zoubida Assoul, Me Salah Dabouze, Fatiha Benabou et Ali Benouari, estiment qu’un cinquième mandat serait une erreur.
«Au moment où des forces malsaines se mettent en branle pour vous indiquer le chemin du cinquième mandat, nous voulons, respectueusement mais franchement, venir vous dire l’erreur dramatique si vous deviez, encore une fois, refuser la voix de la sagesse qui interpelle chaque âme à l’heure des choix fatidiques», écrivent-ils.
Les signataires par ordre alphabétique :
Zoubida Assoul, Présidente de l’UCP
Abdelghani Badi, Avocat, Militant des droits de l’Homme
Fatiha Benabbou, Universitaire, Constitutionnaliste
Ahmed Benbitour, ancien Chef du gouvernement
Ali Benouari, Président de Nida El Watan
Saad Bouokba, Editorialiste
Amira Bouraoui, Médecin, Société Civile
Salah Dabouz, Avocat, Militant des droits de l’Homme
Nacer Djabi, Universitaire, Sociologue
Soufiane Djilali, Président de Jil Jadid
Yasmina Khadra, Ecrivain
Farid Mokhtari, Militant Politique
Zoheir Rouis, Président de Forum Démocratique
Azzedine Zaalani, Militant de la Communauté Algérienne à l’étranger