Washington prévient contre une frappe à Ryad, attaques d’insurgés yéménites

641
DR.

Les Etats-Unis ont mis en garde mercredi contre une éventuelle frappe contre la capitale saoudienne Ryad, le commandement militaire saoudien affirmant avoir intercepté plusieurs drones et missiles lancés contre le royaume par les rebelles au Yémen voisin.

Les rebelles yéménites Houthis ont multiplié les attaques contre l’Arabie saoudite, visant principalement les régions du sud du royaume frontalières du Yémen.

L’Arabie saoudite dirige depuis 2015 au Yémen une coalition militaire pour aider le gouvernement dans sa guerre contre les Houthis.

Dans un communiqué, l’ambassade des Etats-Unis à Ryad a demandé à ses ressortissants dans la capitale saoudienne de rester « vigilants » et de « prendre les précautions nécessaires ».

De « possibles missiles ou drones pourraient être lancés en direction de Ryad aujourd’hui (mercredi) », a affirmé l’ambassade sans fournir plus de détails.

Quelques heures après le communiqué américain, la coalition militaire sous commandement saoudien a indiqué avoir intercepté six drones chargés de bombes lancés par les Houthis en direction du royaume et qui « ciblaient des objectifs civils », selon l’agence officielle de presse saoudienne Spa.

La coalition a également intercepté un missile balistique visant le sud du royaume, a indiqué la télévision d’Etat.

La guerre au Yémen, qualifiée par les Nations unies de pire crise humanitaire au monde, a fait des dizaines de milliers de morts, en majorité des civils, selon des ONG, et des millions de déplacés.