H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Un attentat « complexe » a fait plusieurs victimes, certaines américaines, jeudi près d’une des portes d’accès de l’aéroport de Kaboul, où se pressent depuis 12 jours des milliers d’Afghans soucieux de quitter le pays aux mains des talibans.

    « Je confirme que l’explosion à Abbey Gate est due à un attentat complexe qui a fait un certain nombre de victimes américaines et civiles », a tweeté le porte-parole du Pentagone, John Kirby, sans faire état de morts pour le moment.

    « Nous pouvons aussi confirmer qu’au moins une autre explosion s’est produite à ou près de l’hôtel Baron, qui se trouve à proximité d’Abbey Gate », l’un des trois points d’accès à l’aéroport, a-t-il ajouté.

    L’ambassadeur de France à Kaboul avait fait état d’une menace de deuxième explosion. « A tous nos amis afghans: si vous êtes près des portes de l’aéroport, éloignez-vous de toute urgence et mettez-vous à l’abri. Une deuxième explosion est possible », a tweeté David Martinon.

    L’ambassade des Etats-Unis a appelé tous les ressortissants américains à s’éloigner de l’aéroport immédiatement. « Il y a eu une grosse explosion à l’aéroport, et des informations sur des échanges de coups de feu », a-t-elle précisé.

    A Londres, le ministère de la Défense a indiqué tenter « d’établir les faits et (…) leur impact sur les évacuations en cours ». « Notre souci premier reste la sécurité de notre personnel, des citoyens britanniques et des Afghans », a tweeté le ministère.

    Des responsables américains et alliés avaient fait état ces derniers jours de menaces crédibles d’attentats-suicides autour de l’aéroport de Kaboul où un gigantesque pont aérien est organisé depuis le 14 août.

     

    Lire aussi : La Turquie retire ses troupes d’Afghanistan et renonce à sécuriser l’aéroport de Kaboul

     

    Quelques minutes avant cette explosion, Kirby avait démenti des informations selon lesquelles les évacuations d’Afghanistan pourraient se terminer plus tôt que prévu en raison de ces menaces. « Nous continuerons à évacuer autant de personnes que possible jusqu’à la fin de la mission », avait-il tweeté.

    « Les opérations d’évacuation de Kaboul ne vont pas prendre fin dans 36 heures », assurait-il.

    Les soldats américains, qui sécurisent l’aéroport de la capitale afghane, doivent avoir quitté l’Afghanistan d’ici mardi, date butoir de leur retrait total fixée et confirmée par le président Joe Biden.

    Le retrait, pour être achevé à ce moment-là, devra commencer avant, rendant plus complexes les évacuations d’étrangers et d’Afghans considérés en danger depuis la prise du pouvoir par les talibans mi-août.

    Le rythme des départs, qui n’avait cessé de s’accélérer ces derniers jours, a commencé à ralentir.

    Selon un bilan de la Maison Blanche jeudi matin, 13.400 personnes ont été évacuées au cours des 24 dernières heures (5.100 à bord de 17 avions militaires américains et 8.300 sur 74 avions de la coalition). Depuis le début du pont aérien le 14 août, les Etats-Unis ont contribué à l’évacuation d’environ 95.700 personnes.

    De nombreux pays alliés des Etats-Unis ont annoncé la fin imminente de leurs propres opérations. Certains, comme le Canada, ont déjà cessé leurs évacuations.

    Share.

    Comments are closed.