Vidéos-photos. 44 disparus après l'effondrement d'une tour à Sao Paulo

262
Capture d’écran Twitter

Une tour de 24 étages s’est effondrée, mardi, dans le centre de Sao Paulo, capitale économique du Brésil, suite à un incendie qui s’est déclaré pendant la nuit, rapportent les médias locaux.
Citant les résidents, le site d’information « G1 » indique que le feu s’est déclaré vers 1h30 du matin au cinquième étage de l’immeuble, tout en verre, avant de se propager à travers toute la structure.
https://twitter.com/Td2wilker/status/991349208547516423

.

Quarante-quatre personnes étaient portées disparues mercredi, ont annoncé les pompiers. Cependant ,on ignorait si les 44 personnes manquantes de ce bilan se trouvaient effectivement dans la tour au moment du drame.

Les pompiers avaient indiqué mardi que seulement trois personnes étaient portées disparues, dont un homme sur le point d’être secouru au moment où la tour s’est brutalement effondrée, après avoir pris feu. Une vidéo relayée par les médias montre le moment exact de l’effondrement, qui a eu lieu alors que les pompiers tentaient le sauver .

https://twitter.com/VApp2017/status/991297726464905216
Le colonel Max Mena du département des incendies a déclaré que l’homme en question est tombé lorsque le bâtiment s’est effondré et il est considéré comme mort après qu’une corde et une ceinture de sécurité que la victime avait sur elle aient été retrouvées.
 


Les pompiers sont parvenus à éteindre les flammes dans la matinée et des experts de l’Institut médico-légal de Sao Paulo analysent deux bouteilles de gaz et d’autres objets trouvés dans les décombres pour tenter de découvrir comment les causes du sinistre.
Le capitaine Marcos Palumbo, porte-parole du service des incendies de São Paulo, a relevé que « la seule certitude que nous ayons à ce jour est qu’il y a eu un incendie et seule une analyse approfondie permettra d’en déterminer les causes ».

Selon le Département municipal des services sociaux, près de 92 familles se trouvaient au moment du drame dans la tour et ils ont été pris en charge par un centre d’accueil de la ville.
En plus des habitations, ce bâtiment conçu en 1961 par l’architecte Roger Zmekhol, abritait aussi le siège de la police fédérale à São Paulo.
Selon un communiqué de la Mairie de São Paulo, datant du dix mars dernier, le ministère du Logement avait évalué à 400 personnes le nombre des résidents de l’immeuble.
Le président Michel Temer, qui s’est rendu en milieu de matinée sur le lieu de l’effondrement, a qualifié de « dramatique » la situation et il est parti sous les huées des habitants.

Tandis que le maire de la ville, Bruno Covas, a déclaré qu’il faudra près d’une semaine pour enlever les gravats.
Avec MAP