Vidéos. Algérie: la colère monte contre le 5e mandat de Bouteflika

84
DR

À Alger, Oran, Annaba, Batna, Béjaïa, Kherata, ou encore à Jijel… plusieurs manifestants ont battu le pavé pour dénoncer la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, qui briguera un 5e mandat lors des élections présidentielles prévues le 18 avril.

جيجل الأن: مظاهرات سلمية ضد العهدة الخامسة

Publiée par ‎صفحة الأحداث الجزائرية‎ sur Vendredi 15 février 2019

 

La fièvre de la contestation a gagné même les stades de football, alors que dans la ville de Jijel, au sud d’Alger, de dizaines de manifestants ont investis la rue pour manifester pacifiquement contre la candidature du président sortant, ainsi que notamment les chefs des partis de l’Alliance présidentielle (FLN, RND, MPA, TAJ, ANR…).

 

 

Cette vague de contestation est née depuis l’annonce de la candidature de Bouteflika, le 10 février, et depuis plusieurs appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour protester ce que plusieurs Algériens considèrent comment le « mandat de la honte ».

 

Lire aussi: Algérie: Abdelaziz Bouteflika annonce sa candidature à un 5e mandat 

 

Un appel a été lancé, sur les réseaux sociaux, pour des manifestations dans les 48 wilayas, le 22 février, pour exprimer l’opposition à ce 5e mandat de Bouteflika, tandis que le mouvement Mouwatana,  a appelé pour des actions similaires durant la journée du 24 février.

 

 

Pour le moment, les forces de l’ordre suivent le déroulement des actions de contestation sans réprimer les manifestants, mais à l’approche du 18 avril, les choses risquent de basculer.