Vidéo. Violences aux USA: un policier américain demande à Trump de « se taire »

3123

Le climat social et racial est tendu aux Etats-Unis depuis la mort de Georges Floyd, noir américain, aux mains de la police. Et alors que plusieurs manifestations ont tourné aux émeutes et au pillage, le président américain a décidé de tenir un discours ferme, notamment aux gouverneurs des Etats, en leur intimant l’ordre de « démontrer la puissance » des forces de l’ordre et leur « domination ».

Lors d’une interview donnée à CNN, le chef de la police de Houston Art Acevedo a adressé un message à Donald Trump.  Il appelle le locataire de la Maison blanche, à être plus « présidentiel » et à faire preuve de « leadership ». « Si vous n’avez rien de constructif à dire, taisez-vous », a-t-il lancé. « Il ne s’agit pas là de domination, mais de gagner le coeur des populations », a-t-il indiqué.

Lundi, alors que la situation dégénérait en émeutes dans de nombreuses villes, le président Trump avait menacé de déployer les troupes « pour régler rapidement le problème », des propos immédiatement dénoncés par l’opposition, qui y avait vu une dérive autocratique.

Le secrétaire américain à la Défense s’est dit mercredi opposé à l’idée de déployer l’armée dans les grandes villes des Etats-Unis pour juguler le vaste mouvement de protestation qui s’exprime contre le racisme et les brutalités policières.

« Je ne suis pas favorable à décréter l’état d’insurrection », qui permettrait au pensionnaire de la Maison blanche de déployer des soldats d’active face à des citoyens américains, et non des réservistes de la Garde nationale comme c’est actuellement le cas, a déclaré Esper mercredi.

A Washington, le couvre-feu a été reconduit à partir de 23H00, contre 19H00 les deux jours précédents, les autorités expliquant s’attendre à des rassemblements pacifiques. Un important dispositif policier a cependant été déployé au petit matin pour boucler l’accès à la Maison Blanche.