Vidéo. Un homme interpellé après une course-poursuite sur le tarmac de l'aéroport de Lyon

959

Le trafic aérien a été totalement interrompu ce lundi après une course-poursuite entre un homme et des forces de l’ordre sur les pistes de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. Il criait «Allah Akbar», selon une source policière, et aurait prétendu être «l’envoyé de Dieu» quand il a été arrêté.
Un homme a été interpellé ce lundi en fin de matinée par les forces de l’ordre alors qu’il s’était introduit sur les pistes de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry avec sa voiture, a rapporté la préfecture. Sans faire de blessé, il a brisé deux portes vitrées du Terminal 1 de l’aéroport.


Il criait «Allah Akbar», selon une source policière, et aurait prétendu être «l’envoyé de Dieu» quand il a été arrêté. L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry a été fermé. Tous les vols ont été déroutés vers Genève.
À contresens sur l’autoroute
Ce véhicule avait auparavant été signalé circulant à grande vitesse et à contresens sur plusieurs dizaines de kilomètres depuis l’Ain, sur l’A46 et l’A42, selon des sources policières. Il circulait à bord d’une Mercedes immatriculée au Luxembourg. Il a d’abord été contrôlé par des CRS puis s’est enfui en voiture et a foncé vers l’aéroport d’aviation d’affaires de Bron, en tentant vainement d’écraser des personnes sur son passage. Puis il s’est dirigé vers la Part-Dieu, essayant là aussi de percuter des passants. Sans succès.
Il aurait alors repris sa course vers l’aéroport Saint-Exupéry. Se dirigeant vers les pistes, il a essuyé les tirs de quatre policiers qui cependant n’ont pu l’atteindre, puis d’un gendarme qui l’aurait également raté. C’est finalement un adjoint de sécurité qui est parvenu à le maîtriser avec son tonfa (bâton de défense). Le suspect a été arrêté. Selon une source au ministère de l’Intérieur, les enquêteurs retiennent pour l’heure la piste d’un déséquilibré.