Vidéo. Le responsable algérien accusé de harcèlement sexuel dénonce un « complot du Maroc »

15006

Mohamed Moussaoudja, député et vice-président du Parlement algérien, a été accusé récemment par une journaliste de l’AFP de harcèlement sexuel. Le responsable dénonce « un complot du Maroc et de la France ».

Dans une déclaration à Ennahar Tv, le député FLN de la wilaya de Tindouf explique que si la journaliste Joanna Chiu s’était indignée contre son comportement, c’est parce qu’il avait donné un « grand discours » en faveur du Polisario et de la cause palestinienne, lors des travaux du Dialogue de haut niveau à Beijing organisé la semaine dernière par le parti communiste chinois.

 

https://youtu.be/ICggXgfZ9uQ

Pour Mohamed Moussaoudja, très inspiré, la sortie de la journaliste a été influencée par le Maroc et la France. Ces deux pays auraient comploter pour « minimiser l’ampleur » de son discours au nom de la délégation algérienne.

« Il y a le lobby marocain et français qui sont derrière cela, ils lui ont demandé (à la journaliste) d’aller me rencontrer après avoir donné un discours vibrant lors de la rencontre, pour ainsi me discréditer », estime le responsable algérien.