Vidéo. Migrants isolés: «Il faut faire pression sur le gouvernement du Maroc», selon Zemmour

4514
Le polémiste Eric Zemmour sur CNews./DR

Encore un dérapage du polémiste Éric Zemmour. Et cette fois-ci, c’est au sujet des mineurs non accompagnés que le chroniqueur s’est distingué, s’attirant de nombreuses critiques. «Il faut que ces jeunes, le reste de l’immigration ne viennent plus (…), parce qu’ils n’ont rien à faire ici. Ils sont voleurs, ils sont assassins et violeurs (…) c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer», a-t-il soutenu lors de l’émission «Face à l’info» sur CNews.

« Violeurs », « assassins » et « voleurs »: mercredi 30 septembre, le polémiste Éric Zemmour a eu des mots particulièrement virulents à l’égard des mineurs issus de l’immigration. « Il faut les renvoyer, il ne faut même pas qu’ils viennent », avait même assené l’intéressé sur le plateau de CNews.

Plus loin encore, Éric Zemmour affirme que «c’est au gouvernement de ne pas prendre le risque et de ne pas les (mineurs isolés) laisser entre et donc de supprimer ces procédures d’asile et de regroupement familial (…) on devrait faire pression sur le gouvernement du Maroc, Pakistan (…) en menaçant de supprimer les aides innombrables que nous donnons à ces gouvernements pour qu’ils tiennent leur population».

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir sur la toile. L’animatrice de l’émission, Christine Kelly qui n’a pas manqué de réagir à la polémique, a d’ailleurs été très critiquée sur les réseaux sociaux, suite à cette séquence et surtout au regard de son passé de membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Jeudi 1er octobre, le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste », confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne. Et ce vendredi, c’est Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique, qui a décidé de déposer plainte contre Eric Zemmour pour ses propos sur la chaîne CNews.