Vidéo. Une journaliste chinoise roule des yeux, la censure panique

1410
Crédit: DR.

Une vidéo montrant l’attitude consternée d’une journaliste face au ton obséquieux d’une consœur est devenue virale sur Internet. Avant d’être systématiquement effacée.

En Chine, les conférences de presse sont généralement parfaitement chorégraphiées – et donc très ternes – lors des événements politiques. Mais un incident, dont la vidéo est rapidement devenue virale sur Internet avant d’être censurée, a introduit un grain de sable dans cette belle mécanique. Vêtue d’une élégante veste bleue, une journaliste chinoise semble si consternée par le ton obséquieux de la question de sa voisine, qu’elle la dévisage d’abord d’un air méprisant. Puis, dans un mouvement très théâtral, elle ne peut s’empêcher de hausser les yeux au ciel en fronçant les sourcils, avant de détourner ostensiblement la tête.
La scène se déroulait mardi au Palais du peuple, à Pékin, lors d’une séance de questions – comme toujours, transmises à l’avance – à des officiels. Elle avait lieu en marge de la session parlementaire annuelle chinoise, qui a offert dimanche au président Xi Jinping la possibilité de se maintenir au pouvoir à vie. La journaliste qui tient le micro est la correspondante d’American Multimedia Television, un média lié au régime communiste. Son interminable question concerne les investissements des entreprises publiques à l’étranger.