Vidéo. 13e samedi de mobilisations: des « gilets jaunes » défilent à Paris

14
Credits: DR

Plusieurs centaines de «gilets jaunes» ont commencé à affluer ce samedi matin autour de l’Arc de Triomphe, un des points de départs des manifestations prévues pour la 13e mobilisation à Paris, d’après des images retransmises par les chaînes de télévision et les comptes Facebook de certains «gilets jaunes».

Munis de drapeaux français, de pancartes anti-Macron, les manifestants attendaient, en musique, de pouvoir de partir à 10h30 depuis la place de l’Etoile et commençaient à perturber le trafic en haut de l’avenue des Champs Elysées. «La police, avec nous, La police avec nous», scandait un manifestant. «On lâche rien, on lâche rien», chantait un autre.

Vers 10h40, le cortège commençait à descendre l’avenue, encadré par les forces de l’ordre, encore en nombre ce samedi. Dans la foule en fluo, on pouvait entendre des « merci Mediapart » et des « Macron assassin ».

Manifestations devant les lieux de pouvoir

Le parcours, déclaré en préfecture, prévoit de faire une pause devant le Ministère des Affaires étrangères puis devant l’Assemblée nationale. Il doit se poursuivre devant le Sénat avant de se terminer sur le Champs de Mars vers 17h00. Comme chaque semaine, les stations de métro autour des Champs Elysées ont été fermées.

Trois rassemblements ont également été déclarés, relayés par le chauffeur-routier Éric Drouet, une des principales figures du mouvement. Mais «la particularité, de cette journée est un retour au principe de non-déclaration des manifestations», selon la préfecture de police, pour qui «des rassemblements et cortèges informels ne sont pas à exclure».

Une mobilisation en baisse

En régions, Bordeaux et Toulouse, pôles contestataires depuis plusieurs semaines, souvent avec des heurts, prévoient aussi un rassemblement. Diverses manifestations et actions sont également programmées dans d’autres villes: Montpellier, Lille, Nantes, Rennes, Brest, Caen, Lorient…Une fragmentation à l’image des tiraillements au sein des «gilets jaunes».

 

Lire aussi: France: nouvelle journée de manifestations des "gilets jaunes", qui ciblent les violences policières

 

Quelle sera l’importance de cette mobilisation ce samedi ? Difficile de le savoir. Ce qui est certain, c’est que le nombre de manifestants a reculé lors des deux derniers samedi: 58.600 personnes ont manifesté dans toute la France le 2 février, un chiffre contesté par le mouvement, qui a revendiqué un «nombre jaune» de 116.000 manifestants. Dédié à un hommage aux personnes blessées depuis le début de la contestation, l’acte XII avait permis aux «gilets jaunes» de retrouver une unité en se rassemblant surtout à Paris, malgré les divergences existant au sein de ce mouvement horizontal et hétéroclite.

 

Lire aussi: France: Macron lance un grand débat pour tenter de répondre aux "gilets jaunes"