USA: Donald Trump limoge sa ministre de la Sécurité Intérieure, Kirstjen Nielsen

166
Crédits: Washington Post / Jabin Botsford

Le président américain Donald Trump a annoncé hier soir dans un tweet le départ de sa ministre de la Sécurité Intérieure, Kirstjen Nielson. 

« La ministre de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen va quitter ses fonctions et je voudrais la remercier pour son travail », a déclaré le président américain, ajoutant qu’il nommait à sa place – et par intérim – Kevin McAleenan, actuel chef du service américain des douanes et de protection des frontières (CPB). « J’ai confiance en Kévin, il fera du bon boulot! » a-t-il conclu.

 

Lire aussi : Trump: «les négociations commerciales avec la Chine progressent bien»

 

Officiellement, Kirstjen Nielsen a présenté sa démission via une lettre qu’elle a partagée sur son compte Tweeter. « En dépit de nos progrès dans la réforme de la sécurité intérieure pour une nouvelle ère, j’ai décidé que le moment était venu pour moi de me retirer. », lit-on.

Mais le média américain CNN parle de « démission forcée ». Un proche de la femme politique aurait déclaré à la chaîne que « Nielsen n’a pas démissionné de son plein gré mais a subi des pressions pour le faire ».

De plus en plus frustré par la situation à la frontière, le président américain ne souhaitait plus collaborer avec Nielsen, explique le site français Libération. Il se serait souvent plaint de l’incapacité de sa ministre à mettre un terme à l’afflux de migrants à la frontière sud, le nombre de traversées illégales étant bien inférieur à ce qu’il était à son pic en 2000 mais en nette augmentation ces derniers mois.

 

Lire aussi : Trump se dit prêt "à 100%" à fermer la frontière avec le Mexique

 

Dans le cadre de la politique migratoire « tolérance zéro » de Donald Trump qu’elle avait à mettre en oeuvre, Nielsen a conduit à la séparation de plus de 3.000 enfants migrants de leur famille à la frontière au printemps 2018.

La ministre a également soutenu, le mois dernier, la déclaration d’urgence nationale décrétée par le Président, dont le but est de garantir le financement du mur à la frontière avec le Mexique, promesse de campagne du candidat Trump.

Ce dernier s’était justement rendu vendredi dernier avec Kirstjen Nielsen à la frontière avec le Mexique, où il a débuté les travaux du mur visant à empêcher le passage des candidats à l’immigration illégale.