USA: accusé d’harcèlement sexuel, un congressman pro polisario démissionne

2524

John Conyers, élu démocrate du Michigan et membre du lobby pro polisario au Congrès des États-Unis «Western Sahara Caucus», a annoncé mardi «son retrait de la vie politique» après l’ouverture d’une enquête sur des accusations de harcèlement sexuel portées contre lui.

Considéré comme un des membres les plus éminents du Congrès américain, John Conyers, 88 ans, occupait le poste de chef de la minorité démocrate à la commission des affaires judiciaires.

La commission d’éthique de la Chambre des représentants avait annonçait dernièrement qu’elle enquêtait sur des accusations de harcèlement sexuel envers d’anciennes collaboratrices.

Ces accusations, que John Conyers nie, font suite à une série de plaintes pour harcèlement sexuel ces dernières semaines aux États-Unis qui ont pris pour cible diverses personnalités dans les médias, à Hollywood ou sur la scène politique.

«Western Sahara Caucus»

Le lobby pro polisario «Western Sahara Caucus» dont faisait partie John Conyers a été créé en août 2013. Ce front qui compte entre autres le républicain de Pennsylvanie, Joseph Pitts et James McGovern se présente comme « un groupe parlementaire bipartisan qui vise à défendre le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à la protection de ses droits de l’homme».