Une « loi nouvelle » durcissant les sanctions contre « les casseurs » et les manifestations non déclarées

DR.

Le gouvernement souhaite une nouvelle loi durcissant les sanctions contre les « casseurs » et les manifestations non-déclarées, a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, lundi, sur TF1. 

Cette nouvelle loi doit muscler l’arsenal répressif en créant notamment sur le modèle de la lutte contre le hooliganisme, un « dispositif » interdisant l’accès aux manifestations de casseurs identifiés avec la création d’un fichier dédié, a précisé Matignon.

5.600 personnes ont été placées en garde à vue et quelque 1.000 condamnations prononcées par la justice depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes », le 17 novembre 2018, a affirmé lundi Edouard Philippe, qui a également annoncé la création d’un « dispositif » interdisant l’accès aux manifestations des casseurs identifiés.

LIRE AUSSI: Vidéo.L'ex-boxeur soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes à Paris placé en garde à vue

« Il y a eu environ 5.600 gardes à vue depuis le début des événements, et plus de mille condamnations », a déclaré sur TF1, le Premier ministre qui annoncé une série de mesures visant à renforcer les sanctions contre les « casseurs ».