Une Canadienne tuée, cinq disparus après l’accident d’un hélicoptère de l’Otan

DR.

Une militaire canadienne a été tuée et cinq autres sont portés disparus après qu’un hélicoptère engagé dans une mission de l’Otan s’est abîmé en mer mercredi soir entre la Grèce et l’Italie, où d’importantes recherches étaient en cours jeudi.

« Hier, un hélicoptère de la marine royale engagé dans une mission de l’Otan et transportant six membres des Forces armées canadiennes s’est écrasé dans la mer Ionienne au large des côtes de la Grèce », a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors d’une conférence de presse.

« Une victime a été retrouvée et cinq membres ont été portés disparus. Ils sont tous des héros », a dit M. Trudeau.

Les recherches des cinq militaires portés disparus étaient toujours en cours jeudi en fin de journée, en partenariat avec l’Italie, la Grèce, les Etats-Unis et la Turquie.

L’appareil, un Cyclone Sikorsky CH-148 récemment acquis par l’armée canadienne, revenait vers la frégate Fredericton à l’issue d’une mission d’entraînement lorsque le contact a été perdu, peu avant 19h00 locales, a précisé le chef d’état-major canadien, le général Jonathan Vance.

La cause de l’accident est « inconnue » et les boîtes noires ont été retrouvées, a précisé Harjit Sajjan, le ministre canadien de la Défense. Les enregistreurs vont être rapportés au Canada pour y être analysés.

 

Lire aussi: Crash d’un avion de combat au Yémen: le sort de deux pilotes saoudiens inconnu

 

Le général Vance a précisé qu’au moment de l’accident, l’hélicoptère et les bateaux de soutien « ne menaient aucune opération ciblée ou de surveillance » visant des cibles ennemies. Il a exclu a priori que l’hélicoptère soit entré en collision avec un autre appareil ou qu’il ait été abattu.

L’armée grecque avait auparavant confirmé que des « débris (avaient) été retrouvés dans la zone de contrôle et d’intervention de l’Italie » en mer Ionienne.

« La Grèce a envoyé un hélicoptère de la marine de guerre pour participer à l’opération de sauvetage », a indiqué un responsable de l’état-major ayant requis l’anonymat.

Cette opération de recherches et de sauvetage est « coordonnée par le centre de sauvetage maritime italien », a précisé l’état-major grec dans un communiqué.

« Après une demande des autorités italiennes », un hélicoptère « de la marine de guerre grecque avec quatre membres d’équipage et un sauveteur » a décollé jeudi à 06H30 locales (03H30 GMT).

Selon le colonel Juanita Chang, citée dans un communiqué de l’Otan, « l’opération de recherche est assistée par des forces grecques, italiennes, turques et des Etats-Unis ».

– « Je suis anéanti » –

Le chef d’état-major canadien a confirmé l’identité de la première victime retrouvée en mer, qui avait été dévoilée par le père de cette dernière sur Facebook dans la matinée.

Abbigail Cowbrough, 23 ans selon les médias, était sous-lieutenant de la Marine et adepte de la cornemuse, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux où elle joue « Amazing Grace ».

« Mon coeur est brisé, je suis anéanti », a écrit son père, Shane Cowbrough, sur sa page Facebook. « J’ai perdu ma fille aînée dans le crash (…). Il n’y a pas de mots. Tu m’as rendu fier. Je t’aimerai et tu me manqueras pour toujours ».

Une enquête a été lancée sur « les circonstances entourant ce terrible accident », a précisé le général Vance, ajoutant que « tous les hélicoptères CH-148 vont être mis en pause opérationnelle » pendant l’enquête.

 

Lire aussi: Crash de Kobe Bryant: les enquêteurs écartent la défaillance du moteur

 

La frégate et l’hélicoptère étaient déployés depuis le 20 janvier dans le cadre de l’opération « Reassurance », qui vise à dissuader la Russie de toute intervention dans les pays d’Europe centrale et de l’est.

Plus de 900 soldats canadiens participent à cette mission, soit le plus important déploiement militaire canadien à l’étranger à l’heure actuelle.

Selon Juanita Chang, « la frégate NCSM Fredericton est une unité maritime de l’Otan qui avait appareillé récemment de la base navale de Souda, située sur l’île grecque de Crète ».

Cette unité a participé à « des exercices militaires avec des forces de la marine turque et puis avec celles de la marine grecque la semaine dernière ».