Un millier de migrants cubains à la frontière du Mexique avec les Etats-Unis

102

Un millier de migrants cubains sont arrivés dans la ville mexicaine de Ciudad Juarez à la frontière avec les Etats-Unis et 400 autres ont rejoint une importante caravane de Centre américains qui avance vers le territoire américain dans le sud-est du Mexique, ont rapporté jeudi des sources officielles.

« Les Cubains ont commencé à arriver lundi avec environ 260 personnes, mardi 252, hier (mercredi) 350 et aujourd’hui (jeudi) 130 migrants enregistrés. Un autre groupe est en attente d’enregistrement », a indiqué Enrique Valenzuela, coordinateur d’un organisme qui prend en charge les migrants de Chihuahua, l’Etat où se trouve Ciudad Juarez.

Nombre de ces Cubains qui entendent demander l’asile aux Etats-Unis sont venus en famille.

Parallèlement, dans l’extrême sud du Mexique, environ  5.000 migrants de diverses nationalités ont formé plusieurs caravanes et traversent l’Etat du Chiapas, à la frontière avec le Guatemala, vers le territoire américain, selon l’Institut national de migration (INM).

Jeudi, environ 400 Cubains ont rejoint l’une de ces caravanes — composée d’Honduriens, de Salvadoriens, de Nicaraguayens et de Guatémaltèques –,  dans la municipalité de Tuzantan, après que la police les a empêchés de continuer leur voyage vers le nord à bord d’autobus.

Des centaines de milliers de migrants, notamment d’Amérique centrale, franchissent chaque année la frontière sud du Mexique avec pour but de parvenir aux Etats-Unis à la recherche d’une vie meilleure.

 

Lire aussi: Le Congrès inflige un sérieux camouflet à Trump sur son mur frontalier

 

Le gouvernement mexicain a annoncé mercredi qu’il allait commencer à distribuer des titres de séjour « régionaux » limitant les déplacement de ces migrants aux Etats du sud du pays, avec pour objectif d’empêcher leur marche vers les Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump — qui a déployé des militaires à la frontière avec le Mexique et veut construire un mur pour tenir à distance les migrants clandestins –, exhorte régulièrement le Mexique à arrêter les clandestins sur son sol et a menacé à de multiples reprises de fermer la frontière entre les deux pays.