Un imam marocain détenu en Italie accusé de propagande terroriste

230

Un mandat d’arrêt pour propagande terroriste a été émis contre un détenu marocain qui dirigeait les prières du vendredi dans une prison italienne, a annoncé jeudi la police.

Il est accusé d’avoir incité ses codétenus à commettre des actions terroristes et des crimes motivés par la haine raciale et religieuse, ont précisé les carabiniers italiens dans un communiqué.

Lors de ses prêches dans la prison d’Alessandria (Ligurie, nord-ouest) où il était lui-même détenu entre juillet 2020 et mars 2021, il incitait les prisonniers à lancer « le jihad contre les infidèles », selon ce communiqué.

Il faisait aussi l’apologie d’Al-Qaïda et de son ex-chef Oussama ben Laden, s’en prenait aux juifs et appelait à la destruction du Vatican, tout en se félicitant de plusieurs attaques terroristes.

Il a ainsi notamment salué l’attaque lancée le 25 septembre 2020 à Paris par un Pakistanais de 25 ans muni d’un hachoir, Zaheer Hassan Mahmoud, contre des passants près des anciens locaux du journal satirique « Charlie Hebdo », qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet. Un homme et une femme avaient été blessés par l’assaillant.

L’imam est actuellement détenu dans une autre prison, a indiqué la police, sans préciser les motifs de sa première incarcération.

La justice italienne délivre un mandat d’arrêt même contre les personnes déjà incarcérées quand elle sont accusées d’un autre délit que celui pour lequel elles se trouvent en prison.