Un élu de Toulouse déclare qu'il y a trop d'arabes dans sa ville

760
Le maire de Toulouse réclame la démission d'Aviv Zonabend, un élu [email protected] Aviv Zonabend / Facebook

Un élu municipal à Toulouse (sud-ouest de la France) a été invité à présenter sa démission suite à une interview accordée récemment à une radio israélienne dans laquelle il a jugé qu’il y avait «trop» d’arabes dans sa ville.
Après enquête, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a informé jeudi l’élu qu’il devait présenter sous 24 heures sa démission de ses mandats d’élu municipal et métropolitain.
Les propos tenus par l’élu «sont en violation profonde avec l’esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité», a souligné le maire dans un communiqué.
Nouveaux métiers: les Marocains en force à Aéromart Toulouse
Lors d’un déplacement à Tel Aviv dans le cadre de son mandat de conseiller municipal délégué en charge des relations avec les villes jumelées, Aviv Zonabend a considéré, en réponse à une question en hébreu sur le nombre d’Arabes à Toulouse, qu’il y en avait « beaucoup. Trop ».
Les propos de l’élu toulousain, qui est membre de la majorité Les Républicains (LR-opposition) de Jean-Luc Moudenc, ont été par la suite transcrits sur le site d’un magazine israélien en ligne.
Se basant sur les résultats de l’enquête qu’il a ordonnée et la traduction assermentée de l’interview donnée par Aviv Zonabend, le maire de Toulouse a confirmé que celui-ci a bel et bien tenu ces propos, l’invitant à présenter sa démission, à défaut de quoi, il lui retirera l’ensemble de ses délégations.