Un chanteur brésilien succombe à un infarctus en plein concert

318

Mort en plein concert, micro à la main : le chanteur brésilien Juliano Cézar, figure locale de la musique country, a succombé à un infarctus foudroyant sur scène dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 58 ans, a annoncé son producteur.

« C’est la nouvelle la plus triste que nous ayons jamais eu à donner. Juliano Cézar a subi un arrêt cardiorespiratoire alors qu’il se produisait à Uniflor, dans le Parana », un Etat du sud du Brésil, a annoncé la maison de production Explosion Music sur Facebook.

Ce décès a causé une grand émoi dans le milieu du Sertanejo, style musical le plus populaire du pays, une sorte de country romantique à la sauce brésilienne dont les concerts des plus grandes stars attirent des dizaines de milliers de fans.

« Repose en paix, cowboy », a par exemple tweeté Sorocaba, un des chanteurs les plus emblématiques du Sertanejo.

Des images impressionnantes circulant sur les réseaux sociaux montrent le moment où Juliano Cézar, coiffé d’un chapeau de cow-boy beige, s’écroule sur scène, micro à la main, au milieu d’une chanson.

Des secouristes ont tenté en vain de le réanimer.

Fort de 30 ans de carrière, Juliano Cézar a enregistré une dizaine de disques et avait été nominé en 2004 au Grammy Latino dans la catégorie « meilleur album romantique ».